Chapitre 2:

Dans la première partie de ce message nous avons montré le chemin que la Bible donne pour chaque enfant de Dieu pour entrer et expérimenter une vie libre du péché.

Nous avons clairement montré que la sanctification n’est pas une lutte contre le péché, celui qui s’aventure dans un tel combat est déjà vaincu.

La sanctification et la délivrance du péché passe par l’acceptation de ce que Jésus Christ a accomplit à la croix ; Jésus Christ lui-même étant la sanctification du croyant.

Nous avons indiqué selon l’enseignement de Romain les étapes biblique pour entrer dans cela qui est simplement notre héritage en Christ.

Lis ce qui suit pour mieux comprendre et soit richement béni.

Romain 8:1-14 « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, — Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché,et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit.

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit.

Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ;

Car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.

Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice.Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.

Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu ».

En préparant la leçon de ce soir j’avais juste un fardeau : nous ne pouvons pas enseigner, nous ne pouvons pas former les gens pour nous efforcer à marcher selon l’esprit jusqu’à ce que nous connaissions la tragédie de la marche selon la chair. Aucun croyant ne travaillera sincèrement  pour pouvoir arriver à marcher selon l’esprit  jusqu’à ce qu’il ait été convaincu que ; marcher selon la chair c’est une tragédie. Et la vérité c’est que je ne pense pas que nous soyons déjà convaincus du fait que marcher selon la chair c’est vraiment un suicide spirituel. Marcher selon la chair c’est faire naufrage par rapport à sa vie spirituelle. Jusqu’à ce que nous soyons convaincus de cela, parler de marcher selon l’esprit sera juste une religion «sucrée». Je voudrais donc insister aujourd’hui sur la tragédie de marcher selon la chair. Mais puisse le Saint-Esprit Lui-même nous convaincre de ce que c’est en vérité une tragédie  pour un croyant de marcher selon la chair. A partir de Romains chapitre 5 jusqu’à Romains chapitre 7, nous avons appris que Jésus-Christ a tout fait pour le croyant. Jésus-Christ a accompli la loi pour moi. Jésus a accompli les exigences judicieuses de la loi pour chaque croyant. Jésus-Christ a tout fait pour que je puisse me tenir devant Dieu comme un homme qui n’a jamais péché. Jésus-Christ atout fait, il a payé le prix complet  pour que chaque croyant vive une vie sainte. Chaque croyant peut vivre une vie sainte. Chaque croyant peut vivre une vie sanctifiée. Et l’appel à vivre une vie sanctifiée c’est un appel qui s’adresse à toute personne qui est née de nouveau. Ce n’est pas quelque chose au sujet de la quelle tu vas dire : ça c’est  fort, ça c’est faible. Chaque croyant peut mener une vie sainte. Chaque croyant peut expérimenter la délivrance totale de tous péchés. Jésus-Christ l’a fait; je ne pouvais le faire, tu ne pouvais le faire toi-même. Jésus-Christ l’a fait. Et chaque croyant peut entrer dans cette vie sanctifiée. C’est possible pour toi. Il faut que tu le saches, que tu l’acceptes : C’est possible pour toi. La vie sanctifiée est possible pour moi. Dis-le : la vie sanctifiée est possible pour moi. La vie sanctifiée est possible pour chaque croyant. Dis-le.

Les versets 3- 4 disent: « Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché, et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. »

Ce que Jésus-Christ a fait pour nous, pour autant que la justice et la vie sanctifiée soient concernées, c’est des choses possibles au quotidien. Mais si tu marches selon la chair, les exigences de la justice de la loi à travers Jésus-Christ ne peuvent pas trouver leur accomplissement dans ta vie. Aucun croyant qui marche selon la chair peut connaître la vie sanctifiée bien que Jésus ait obtenu la sanctification pour lui. Ce n’est pas une question d’être faible. Tu n’as pas non plus besoin d’être fort pour marcher selon l’Esprit ; tu as simplement besoin d’être obéissant. Ce n’est pas une question d’être fort ou faible, c’est une question de choix : je choisis de marcher selon l’Esprit. Oui je suis très faible mais je choisis de marcher selon l’Esprit parce qu’Il devient ma force. Ce n’est donc pas une question d’être fort ou d’être faible : Jésus l’a accompli pour moi. Aucun croyant n’est trop faible pour  pouvoir marcher selon l’Esprit. Je ne marche pas selon la chair parce que je suis faible, mais je marche selon l’Esprit parce que j’ai choisi de le faire. Jésus a accompli ma sanctification; Il est ma sanctification. Il est ma justice. Je peux être aussi juste qu’Il le veut. Je peux être aussi sanctifié qu’Il le veut. J’ai simplement besoin de choisir de marcher selon l’Esprit.

En marchant selon la chair, je ne connaîtrai jamais la sanctification. Il faut que nous gardions cela très clairement. Celui qui marche selon la chair ne peut pas mener  une vie sainte selon les standards  divins. Dieu a ses standards de sainteté, de justice. En Christ Jésus je suis déjà saint. En Christ Jésus je suis déjà juste. En Christ Jésus je suis déjà sanctifié. Mais comment est-ce que je peux manifester cela sur une base quotidienne ? C’est en marchant non selon  la chair, mais selon  le Saint-Esprit.

Verset 6. « Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ».

Marcher selon la chair c’est la mort, et c’est aussi tragique que cela, c’est aussi sérieux que cela; quand je fais le choix de marcher selon la chair je choisis la mort: la mort dans mon esprit, la mort en moi, c’est très clair. Mais combien parmi nous sont effrayés, ont cette frayeur à l’égard du fait que marcher selon la chair c’est la mort? Marcher selon la chair c’est la mort !

Il est dit au verset 13 : « si vous vivez selon la chair vous mourez. » Il s’agit de la mort spirituelle, la mort émotionnelle, la mort physique. Si tu marches selon la chair tu vas mourir. Puisse le Saint-Esprit nous inspirer la crainte, parce que nous ne craignons pas encore ; nous entendons seulement. Si je marche selon la chair dans une circonstance quelconque, je rends un ministère de mort à moi-même, évidemment à d’autres aussi. Peut-être dans une circonstance je pensais rendre un ministère de mort à une personne,  non,  c’était d’abord  à moi-même. La mort à moi-même, la mort spirituelle de moi-même, et évidemment à d’autres. Choisir de satisfaire mes désirs charnels c’est choisir la mort, la mort spirituelle. Et comme nous l’avons vu la semaine passée, tu peux être entrain de marcher selon la chair, rendant un ministère de mort à ton âme pendant que tu évangélises et que tu « gagnes » même des âmes, pendant que tu fais des sacrifices à Dieu, pendant que tu jeûnes et pries. La question c’est : suis-je entrain de marcher selon la chair ou selon l’Esprit?

C’est aussi sérieux que cela. Et c’est mon fardeau que nous sachions que c’est sérieux. C’est une décision très importante qu’il te faut prendre : je marcherai par l’Esprit  parce que je veux vivre spirituellement. Si nous devons faire du progrès, nous devons être vrais envers nous-mêmes. Il est un constat tragique que nous faisons dans l’Eglise: on a l’impression que plus les années augmentent dans l’église, plus on passe des années dans l’église, plus on vieillit dans la foi, plus la mort spirituelle nous envahit; c’est une mort croissante. Les jeunes convertis rendent un ministère de vie, c’est tellement  frais, vivifiant. Mais au fur et à mesure qu’ils  prennent de l’âge, à cause d’un choix consistant de marcher selon la chair, beaucoup de gens se sont spirituellement affamés et suicidés ; en augmentant des activités pendant qu’ils diminuaient  en vie. Pose-toi simplement la question : est-ce que je suis entrain de devenir de plus en plus actif, ou alors je suis entrain de rendre de plus en plus  un ministère de vie?

Ceux qui semblent être plus actifs semblent être ceux qui rendent le  plus un ministère de mort. Parce que pendant qu’ils sont entrain de courir, menant telle et telle activité, ils font des choix de marcher selon la chair. Et comme nous l’avons dit la semaine passée, on voit cela dans les relations. Ceux que nous avons l’habitude d’appeler des personnes spirituelles semblent être nulles en matière de relations. En fait  ils tuent tout ce qui est relation; ce n’est pas spirituel c’est un abus de langage que nous avons employé. Ils marchent selon la chair, ayant un nombre d’activités croissantes dans l’église, mais ne communiquant pas la vie divine. Puisse Dieu nous accorder la grâce de le reconnaître afin que nous puissions changer. La vie spirituelle n’est pas les activités. La vie spirituelle est un choix consistant de marcher selon l’Esprit.

Verset 7 «  car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas ».

La pensée charnelle est inimitié contre Dieu. Marcher selon la chair c’est de l’inimitié contre Dieu. Faire le choix de marcher selon la chair c’est s’opposer à Dieu. Ce qui est fait selon la chair est de l’inimitié déclarée contre Dieu. Pendant qu’on Le sert, je  déclare de l’inimitié contre Lui. Pendant que « je sacrifie pour Dieu », c’est de l’inimitié contre Dieu.

Je jeûne, je prie beaucoup et davantage, en inimitié contre Dieu, parce que faisant toutes ces choses dans la chair. Pendant que je prêche, pendant que j’évangélise, pendant que je fais toutes ces bonnes choses, je me suis fait moi-même un ennemi de Dieu, tout simplement en faisant ce choix de marcher selon la chair. Sommes-nous choqués  par cela? Cela crée-t-il de la crainte en nous? Parce que nous ne pouvons réellement nous élever pour marcher selon l’Esprit jusqu’à ce que nous ayons vu la laideur de la marche par la chair.

Paul au verset 7 dit que c’est inimitié contre Dieu. S’affectionner  à marcher selon la chair c’est se faire ennemi de Dieu. Je pourrais être très actif dans l’église, très sacrificiel, mais à cause de ce que je marche selon la chair, j’ai déclaré l’inimitié contre Dieu. Le verset 7 dit davantage que parce que cette pensée charnelle n’est pas soumise à la loi de Dieu et qu’elle ne le peut même pas. La pensée charnelle, la pensée naturelle, les désirs charnels  ne sont pas soumis à Dieu, ils ne le peuvent pas. Par conséquent lorsque mes pensées sont pré-dominées par les  choix naturels, les désirs naturels et le reste, je ne peux pas me soumettre à Dieu. Et si tu ne peux pas te soumettre à Dieu, est-ce que tu peux t’appeler spirituel ? Est-ce que tu peux L’aimer? Non, tu ne le peux pas. Oh puisses-tu être éveillé sur le fait que marcher selon la chair c’est le suicide spirituel!

Verset 8 : « Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu. » Ceux qui vivent selon la chair ne peuvent pas plaire à Dieu. Ton évangélisation ne peut pas plaire à Dieu. Ta prière ne peut pas plaire à Dieu; puisque tu es entrain de vivre selon la chair; ton don à Dieu ne peut pas Lui plaire; tu vis dans la chair. La Bible est tellement catégorique : si tu vis selon la chair tu ne peux pas être agréable à Dieu. Ta lecture biblique, ta méditation ne peuvent pas plaire à Dieu.

Tu vis dans  la chair, tu vis selon la chair. Frères, arrêtons-nous et disons à nous-mêmes que c’est sérieux, c’est sérieux! Pendant qu’on s’efforce de  plaire à Dieu à travers les services que nous donnons, Pendant qu’on s’efforce de plaire à Dieu en Lui faisant des sacrifices, soudain tu réalises qu’en réalité tu es plutôt  un ennemi, tu ne peux jamais Lui plaire. Tu ne Lui as pas fait plaisir à travers ces activités.

Nous connaissons tous Matthieu  7-21 : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. »

Ce n’est pas tous ceux qui me disent Seigneur, Seigneur qui entreront  dans le royaume de Dieu.

Et certains me diront ce jour là : n’avons-nous pas prêché?

N’avons-nous pas dirigé une grande église?

n’avons-nous pas évangélisé et gagné beaucoup d’âmes ?

N’avons-nous pas prophétisé en ton nom ? … pendant que tout cela était entrain d’être fait tu marchais selon la chair. Pendant que tout cela était entrain d’être  accompli, tu satisfaisais les désirs de la chair, les émotions de la chair, les pensées de la chair, les actions et réactions  de la chair.

Et une fois de plus le Seigneur est catégorique : bien que tu présentes tout cela, le Seigneur dit : je ne t’ai jamais connu. Ceux qui marchent selon la chair ne peuvent pas plaire à Dieu. C’est une déclaration très catégorique. Veux-tu plaire à Dieu ?

Dis : oui! je veux plaire à Dieu.

Alors marche selon l’Esprit. Marcher selon la chair, marcher selon l’homme  naturel, ne te rendra jamais capable de faire plaisir à Dieu.

Galates  6 :7-10 « Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi.Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption ; mais celui qui sème pour l’Esprit moissonnera de l’Esprit la vie éternelle.Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. Ainsi donc, pendant que nous en avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi ».

Ces versets sont choisis pour nous aider à voir la tragédie, le danger qui consiste à marcher selon la chair. Si lorsque nous disons que nous voulons marcher selon l’Esprit, que ce soit un choix que nous faisons par détermination. Dans ce passage il parle directement au sujet de cette question de marcher selon l’Esprit ou selon la chair. Si tu marches selon la chair, tu vas récolter la corruption. La corruption ici c’est un synonyme de mort.

Si tu marches selon la chair tu vas récolter la mort, donc pas de récompense pour ton travail; servant Dieu mais sans récompense, parce que tu étais entrain de semer dans la chair. Non on ne se moque pas de Dieu.

Des gens qui se réclament être  nés de nouveau, des croyants remplis de l’Esprit, cependant  ils marchent selon la chair. Ils font des choix selon la chair. Ils sont nés de nouveau, ou se réclament être nés de nouveau, ils sont remplis de l’Esprit, cependant ils font des choix en fonction de leur nature charnelle.

Non, on ne se moque pas de Dieu. Tu récolteras la corruption. Tu ne récolteras aucune récompense. Puisse le Saint-Esprit écrire sur nos cœurs  que c’est un mal tragique  qu’un croyant commet contre lui-même. C’est un mal tragique ; je me hais moi-même lorsque je choisis de marcher selon la chair; c’est la mort, je ne peux pas plaire à Dieu, c’est l’inimitié contre Dieu. C’est tenter de se moquer de Dieu, ce qui n’est pas possible. Je suis entrain de me ridiculiser.

Marcher selon la chair c’est permettre que les désirs charnels dominent sur nous, dictent  nos choix, dictent nos actions et réactions. C’est laisser les pensées de l’homme naturel dicter mes actions, mes réactions et mes choix. Marcher selon la chair c’est laisser ton âme et ton corps te dominer.

C’est laisser les désirs du corps dicter ta vie. Et évidemment le Saint-Esprit était entrain de te parler et tu as choisis de  désobéir… alors que marcher selon l’Esprit c’est laisser le Saint-Esprit en moi dicter Ses instructions et Ses ordres à mes émotions, mes pensées, mes actions et réactions.

Après de nombreuses années de conversion, bien que nous ayons un esprit nouveau, un esprit régénéré, beaucoup de frères sont demeurés les vieux monstres du passé dans leurs personnalités, dans leurs activités. Leurs personnalités  et caractères sont demeurés les mêmes.

Ils sont restés les mêmes personnes. Pourquoi ?

En choisissant de marcher selon la chair. Pendant que nous grandissons dans les activités, toutes ces activités peuvent demeurer celles du corps et de l’âme. Bien que l’esprit soit né de nouveau il est en prison. Tu es  converti depuis peut-être  10ans et à cette époque  là tu étais sale et désordonné. 10 années plus tard tu es resté  le même, rien a changé.

Et tu ne vois même pas pourquoi tu devrais changer. Même dans cette saleté là tu continues de jeûner et de prier, à lire ta bible et à méditer. Mais tu demeures la même personne sale et désordonnée; que s’est il passé ?

Pendant ces 10 ans tu as marché selon la chair. Ce n’est pas surprenant que tu ne rendes pas un ministère de vie; ni à toi-même ni à quelqu’un d’autre.

Tu as grandi en activités religieuses: tu lis ta Bible, tu jeûnes, tu pries…Tout cela c’est les activités de la chair et de l’âme; tu marches selon la chair. Tu es resté la même personne, celle que tu étais en tant que non croyant, la même personne jeune convertie et la même personne après 10 ans dans la foi.

Pose-toi la question : je suis  dans le Seigneur depuis 33 ans, qu’est-ce qui a véritablement changé?

Les choses qui ont changé, ont changé dès que tu as pris la résolution de marcher selon l’Esprit. 1corinthiens  9:24-27 « Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter. Tous ceux qui combattent s’imposent toute espèce d’abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible ; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible.Moi donc, je cours, non pas comme à l’aventure ; je frappe, non pas comme battant l’air.Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. »

L’apôtre  Paul était entrain de dire qu’il fait  quelque chose pour que son corps ne prenne pas le dessus sur sa vie; il exerce le self-control, il exerce le renoncement à soi; il exerce l’amour. Il met son âme et son corps sous contrôle.

Sinon lorsqu’il parle d’être désapprouvé ce n’est pas qu’il ira dans le lac de feu mais qu’il perdrait toute sa récompense pour toute l’éternité.

Nous sommes tous engagés dans la course chrétienne, depuis le jour même où  tu es né de nouveau, tu es entré dans la course chrétienne. Mais ce n’est pas tous qui auront une récompense. Seuls ceux-là qui réussiront  à s’imposer le contrôle d’eux-mêmes recevront leur récompense. Et cela se vit dans les relations.

Si nous échouons à manifester la grâce dans nos relations, cette grâce au moyen de laquelle tu as été sauvé, cette grâce au moyen de laquelle tu as été sanctifié, si tu échoues à manifester cette grâce dans tes relations, tu as été disqualifié de toute récompense. En fait ce n’est pas une question d’option, c’est une obligation que tu marches selon l’Esprit. Essayons  de regarder quelques exemples : jacques  3-16 « Car là où il y a un zèle amer et un esprit de dispute, il y a du désordre et toutes sortes de mauvaises actions. »

Je voudrais faire ressortir quelques exemples qui nous caractérisent beaucoup où nous choisissons de marcher selon la chair, sans aucune conviction, sans aucune gène; en fait nous ne faisons rien de mauvais nous faisons la chose qu’il faut faire; mais c’est  tragique. Tout ceci parle des luttes dans nos relations. Frères là où il y a des luttes il y a la confusion et toutes espèces de mauvaises actions. Les luttes, rivalités, sont des choses que malheureusement  nous traitons à la légère. Ne sachant pas que les luttes sont mortelles. Les luttes détruisent la vie spirituelle de manière totale.

Manifestations des luttes : je murmure, je grommelle, je calomnie, je dispute, j’ai de la haine, la jalousie, les rancunes. Les luttes sont spirituellement mortelles. Normalement ce verset dit  qu’une grande porte pour toutes sortes de mauvaises actions est ouverte. Toutes espèces  de mauvaises actions. Laisser les luttes dans une famille, c’est créer une porte ouverte pour toutes sortes de mauvaises actions dans cette famille.

Laisser les luttes dans une amitié, c’est ouvrir une porte pour toutes sortes de mauvaises actions. Les luttes dans une église sont une grande porte ouverte pour toutes sortes de mauvaises choses. Laisser les luttes entrer dans une affaire, parmi des  Co-ouvriers c’est ouvrir un portail pour toutes mauvaises actions.

Essayez d’imaginer les mauvaises actions, et vous verrez les mauvaises actions qui entreront dans cette famille, dans cette église, dans cette affaire.

Le meurtre va y entrer, la sorcellerie et la magie vont y entrer; toutes sortes de choses méchantes vont y entrer. Evidemment  les mensonges vont y entrer.

Satan lui-même va y entrer. Pourquoi ?

Parce qu’une porte a été ouverte à travers les luttes. Satan est-il entré dans ton mariage? Le meurtre est il entré dans ton mariage?

Souhaites-tu que ton partenaire meure? C’était la lutte, mais maintenant c’est le meurtre. Ces deux s’aimaient tellement, mais une fois que les luttes aient été autorisées, le meurtre est  entré.

La magie est-elle entrée?

C’était la lutte qui avait été autorisée, et  maintenant c’est la magie.

Lorsqu’il y a des luttes, les parties impliquées ont décidé de marcher selon la chair, pas selon l’Esprit. Là où il y a des luttes, là où il y a des mésententes, l’une ou les deux parties impliquées ont  décidé de marcher selon la chair. Et elles ont attiré la mort  sur elles-mêmes.

Lorsque le problème qui a dégénéré en cette lutte est arrivé, le Saint-Esprit à travers l’esprit né de nouveau t’a dit : pardonne et restaure.

Le Saint-Esprit à travers l’esprit né de nouveau a dit : laisse tomber, choisis de perdre. C’est ce que le Saint-Esprit était entrain de te dire à travers ton esprit né de nouveau. Il a dit : souffre des pertes, gagne ton épouse, gagne ton ami. Pendant que le Saint-Esprit  à travers ton esprit né de nouveau était entrain de dire cela, la chair était entrain de dire quelque chose d’autre : « laisses-tu?

Ne lâche pas, bagarre ; pas question! Ne laisse pas tomber. Es-tu un lâche? Et tu dis : qui ? Moi, un lâche?» C’est cela qui s’est passé. C’est cela qui s’est passé dans ton mariage.

C’est cela qui se passe avec tes amis, c’est ce qui se passe dans ton église.

Là où il ya l’envie et les luttes, il ya confusion et toutes sortes de mauvaises actions. Est-ce parce que tu es faible ? Non. C’est parce que tu as fait un choix.

Tu as décidé de marcher selon la chair. Ce n’est pas à cause de la faiblesse, tu as désobéi au Saint-Esprit parlant à ton esprit né de nouveau.

Le Saint-Esprit plaidait avec toi:« décide de perdre, pardonne, restaure ». Tu as entendu et tu as dit : non je ne vais pas T’obéir Saint-Esprit, je vais marcher selon moi, selon la chair; et tu as fait un tel choix. Combien de fois as-tu fait ce choix ce jour ? Combien de fois as-tu fait ce choix dans ta relation avec ton épouse ?

Combien souvent as-tu fait ce choix dans ton lieu de service, choisissant de marcher selon la chair, pour autant que les luttes soient concernées?Le Saint-Esprit parle à travers mon esprit né de nouveau. Et je sais ce qu’Il dit toujours.

Dans cette lutte-là, tu sais ce qu’Il dira toujours, tu L’as entendu, et Il a dit : souffre de perdre, pardonne et restaure, laisse passer, manifeste la grâce. Il ne mérite pas cette faveur-là, manifeste la grâce, rends un ministère de grâce exactement comme tu en as reçu.  Malheureusement nous disons : non!

Et nous nous levons pour prouver que nous ne sommes pas lâches. Et nous nous levons pour prouver que nous sommes forts. Et tu dis : il pense que je suis faible, je vais le lui montre!Et nous marchons selon la chair.

Les luttes sont tueuses, elles sont mortelles. Elles ouvrent la porte à toutes sortes de mauvaises actions.

Par professeur Joseph Mbafor

LAISSER UNE REPONSE