« C’est moi Jean, qui ai entendu et vu ces choses. Et quand j’eus entendu et vu, je tombai aux pieds de l’ange qui me les montrait, pour l’adorer.Mais il me dit : Garde-toi de le faire ! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères les prophètes, et de ceux qui gardent les paroles de ce livre. Adore Dieu. » Apocalypse 22 :8-9

Jean est un des apôtres que Jésus a choisi et qui a marché avec Jésus.

Il était aimé de Jésus et se couchait souvent sur la poitrine de Jésus-Christ ; cela traduit combien grande était son intimité avec Dieu.

Jésus-Christ après la résurrection, pendant qu’Il S’en allait au ciel fit une remarque importante à Pierre au sujet de Jean : « Pierre le voyant dit à Jésus: Seigneur, et qu’arrivera-t-il à cet homme? Jésus lui dit: Si je veux qu’il attende jusqu’à ce que je vienne, est-ce que cela te concerne? Toi, suis-moi.» Jean 21 :21-22

Jésus montrait par là combien Il pouvait garder Jean sur la terre, dans ce corps humain jusqu’à ce qu’Il revienne (ce n’était pas certes le dessein de Jésus, mais Il manifestait le fait qu’Il a le pouvoir de le faire).

Il est important pour chacun de nous enfants de Dieu, de savoir que le pouvoir de Jésus est illimité.

Jésus-Christ est Seigneur et  Son pouvoir n’a pas de limite.

C’est ce Jean qui par la grâce de Dieu, va recevoir les révélations époustouflantes du livre d’Apocalypse.

Quel est le point de départ de mon propos chers frères et sœurs ?

C’est que ce grand apôtre, ayant connu une telle relation avec Dieu et une telle faveur aux yeux du Seigneur, a fini après ces révélations de l’Apocalypse par se prosterner pour adorer un ange.

Comment un apôtre de cette classe a-t-il pu se trouver adorant un ange et non Dieu ?

Comment Jean a-t-il pu se détourner de Dieu à la fin de sa vie pour presque adorer un ange ?

L’ange le reprit en disant : Adore Dieu.

C’est là le point de départ de mon message à chacun de nous.

L’idolâtrie est à la porte de chaque cœur, surtout en cette période de la fin des temps.

L’idolâtrie est en train de faire un chemin rapide dans l’Eglise du premier-né et ceci est une sonnette d’alarme du trône à tous ceux-là qui donnent de la valeur à leur âme.

Jean était si impressionné par la grandeur et la profondeur des révélations que l’ange lui avait données au point qu’il s’est prosterné devant cet ange pour l’adorer.

Il y a beaucoup d’idolâtrie dans l’Eglise.

  1. LORSQUE MON MINISTÈRE, MES TALENTS ET MES DONS SPIRITUELS DEVIENNENT UN PIÈGE

Plusieurs sont devenus des adorateurs de leur ministère et de leurs dons spirituels; ils donnent plus de valeur à leur ministère et à leurs dons spirituels qu’à Celui qui a donné ce ministère ou ces dons spirituels.

Ils estiment plus leur ministère et le service de leur ministère que leur relation avec Jésus qui leur a donné ce ministère.

Leur ministère occupe plus de place dans leur cœur, dans leur vie et dans leurs préoccupations plus que Jésus qui est l’auteur et le consommateur de notre foi.

Lorsque ton ministère, ton talent, tes révélations s’élèvent au-dessus de Christ, tu es perdu ; tu es devenu un idolâtre. Repens-toi et adore Dieu.

Les talents de chantre, d’écrivain, d’instrumentiste de plusieurs sont montés dans leur tête.

Ils se prennent pour des supers saints dont Dieu ne peut se passer et dont l’Eglise ne peut se passer ; de telles personnes sont devenues des idolâtres.

Je veux que toi et moi nous soyons honnêtes : si tu devais faire le ratio du temps que tu passes seul avec Dieu et du temps que tu donnes à ton ministère, quel en serait le résultat ?

Donnes-tu à peine 1h par jour à Dieu dans ton intimité avec Lui et 10h à ton ministère ?

Alors tu es un idolâtre mon cher frère.

Ton ministère est devenu une idole ; repens-toi et adore Dieu.

Si tes préoccupations sont essentiellement basées sur ton ministère et non sur ta relation avec Jésus-Christ, alors ton cœur s’est égaré ; Repens-toi et adore Dieu.

Certains serviteurs de Dieu ont été tellement bénis par Dieu qu’ils ont des révélations si profondes et si correctes de la Parole de Dieu ; malheureusement, ces révélations les ont tournés à s’adorer eux-mêmes et à adorer leur capacité d’écrire des livres chrétiens « best-seller », leur talent d’écrivain les a détourné de Christ et ils s’attachent si mordicus aux révélations qu’ils ont reçues et non à Dieu; ça c’est de l’idolâtrie.

  1. LORSQUE MON SUCCÈS DEVIENT UNE IDOLE :

 

« Gédéon leur dit : J’ai une demande à vous faire : donnez-moi chacun les anneaux que vous avez eus pour butin. — Les ennemis avaient des anneaux d’or, car ils étaient Ismaélites. Ils dirent : Nous les donnerons volontiers. Et ils étendirent un manteau, sur lequel chacun jeta les anneaux de son butin. Le poids des anneaux d’or que demanda Gédéon fut de mille sept cents sicles d’or, sans les croissants, les pendants d’oreilles, et les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madian, et sans les colliers qui étaient aux cous de leurs chameaux. Gédéon en fit un éphod, et il le plaça dans sa ville, à Ophra, où il devint l’objet des prostitutions de tout Israël ; et il fut un piège pour Gédéon et pour sa maison. »

Juges 8 : 24-27

Gédéon avait mené de grandes guerres pour libérer Israël et pour ramener Israël dans l’héritage de Dieu.

Dieu avait puissamment utilisé Gédéon pendant de nombreuses années et cela avait résulté en une grande renommée et réputation pour Gédéon ; il était beaucoup considéré au milieu du peuple de Dieu et cela lui valait de la faveur et du respect.

Le peuple se sentait redevable à Gédéon pour tous ses labeurs (c’est aussi là un piège).

Le succès de Gédéon était tel que les gens en Israël pouvaient l’écouter et lui obéir aveuglément.

C’est là que se trouve un des pièges du succès; lorsque les gens commencent à se sentir redevables à un homme de Dieu et non à Dieu, cet homme est tombé dans un piège, et ces gens de même.

Lorsqu’on regarde l’Eglise aujourd’hui, on voit tellement de gens qui se sentent redevables aux hommes et femmes de Dieu de sorte qu’ils ne peuvent rien leur refuser, ni examiner sérieusement ce qu’ils disent ou enseignent.

Lorsque le peuple se sent redevable à un homme, ses yeux se détournent de Dieu et là se construit une idole.

Le peuple d’Israël se voyant redevable à Gédéon n’osa même pas remettre en cause ce que Gédéon était en train de faire et c’est alors que Gédéon bâtit une idole et le peuple se mit à adorer cette idole.

Certains ministres de l’Evangile ont fait de leur communauté une idole plus forte que Dieu dans les cœurs de leurs membres, ces derniers ne jurent que par leur communauté et défendent avec acharnement leur communauté.

Dieu leur a donné un ministère, Dieu les a puissamment utilisés et ils ont de grandes suites qui ne jurent que par l’homme de Dieu et sa communauté.

Adores-tu Dieu ou adores-tu ta communauté?

Luttes-tu pour les intérêts du royaume de Dieu ou pour les intérêts de ta communauté?

Défends-tu la cause de Christ ou la vision de ton leader?

Qu’est-ce qui dans ton cœur t’a « un peu » dévié de Jésus-Christ?

Repens-toi et adore Dieu !

Si tu laisses le peuple que tu diriges se sentir redevable à toi et non à Dieu, tu t’es déjà piégé ; une idole a commencé à être fabriquée dans les cœurs (c’est juste une question de temps et tu verras que ceux que tu diriges sont séparés des Ecritures et attachés à ta bouche).

  1. LORSQUE MA VOLONTÉ DEVIENT UNE IDOLE :

 

« Fils de l’homme, dis au prince de Tyr : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Ton cœur s’est élevé, et tu as dit : Je suis Dieu, Je suis assis sur le siège de Dieu, au sein des mers ! Toi, tu es homme et non Dieu, Et tu prends ta volonté pour la volonté de Dieu. »

Ezékiel 28:2

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Matthieu 7 : 21-23

Si la volonté n’est pas utilisée à une seule chose savoir, découvrir et faire la volonté de Dieu, alors ta volonté est une idole pour toi.

Le prince de Tyr prenait sa volonté pour être la volonté de Dieu, il se levait et décidait selon sa volonté comme si Dieu Lui-même avait décidé.

Plusieurs aujourd’hui dans l’Eglise sont esclaves de leur volonté ou alors de la volonté d’hommes qu’ils ont élevés au-dessus d’eux (parce que comme ils le disent « ce sont des gens oints, en les obéissant j’obéis à Dieu »).

Plusieurs sont tombés dans le piège du ministère en cela qu’ils ne consultent plus Dieu pour tel ou tel ministère, ils s’en vont seulement d’un lieu à l’autre parce que beaucoup de miracles se passent lorsqu’ils rendent ministère. Ce sont les signes, les miracles et les prodiges accompagnant leur ministère qui les guident; ce n’est plus Jésus-Christ.

Ils sont devenus idolâtres, ils ne marchent pas selon la volonté de Dieu, ils marchent selon les miracles qui accompagnent leur ministère et leur service à Dieu.

Si notre préoccupation sans cesse croissante n’est pas d’aligner notre volonté à celle de Dieu, nous sommes devenus idolâtres.

Dans plusieurs communautés, les saints ont tellement soumis leur volonté à celle de leur leader qu’ils sont devenus des idolâtres.

Il ya des lignes de soumission à l’homme qui ne doivent pas être franchies; dès que ces lignes sont franchies on devient idolâtre.

La Bible ne nous demande à aucun moment de nous soumettre entièrement, totalement à un autre homme fût-il un homme de Dieu.

Au contraire la Bible nous demande d’examiner toute chose et de prendre ce qui est utile à notre édification.

Cette attitude d’examiner toute chose nous montre clairement que nous devons garder notre lucidité et notre libre choix de décision devant quiconque.

Franchir ces lignes intérieures c’est se vendre à l’idolâtrie.

L’attitude qui consiste à examiner toute chose montre que notre cœur et notre pensée demeurent attachés à Christ et à Sa Parole (puisque nous examinons sur la base de la Parole de Dieu).

Il est dit des juifs de Bérée :

« Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Ecritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. » Actes 17:11

Soumettre ta volonté de façon inconditionnelle à un homme c’est faire de lui une idole.

La préoccupation de tout chrétien doit être : La volonté de Dieu

« Que ton règne vienne ; que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Matthieu 6:10

Si ta volonté n’est pas sans cesse orientée à chercher, trouver, connaitre et faire la volonté de Dieu alors, ta volonté est une idole pour toi.

Repens-toi et adore Dieu.

Cesse d’adorer ta volonté ou celle d’un homme !

Si je ne cite que ces trois points c’est simplement parce que personne ne peut donner une liste exhaustive des idoles ; tout ce qui dans le cœur de l’homme prend la place de Dieu est une idole.

Tes besoins personnels peuvent devenir une idole.

Ton désir d’avoir un enfant peut devenir une idole.

Ta doctrine même peut être une idole.

Le but de mon exhortation, bien-aimés du Seigneur, c’est de nous détourner de toute forme d’idolâtrie.

Si Jean à la fin de ces révélations de la fin des temps s’est retrouvé en train d’adorer un ange, cela devrait bien nous indiquer combien grand sera l’esprit d’idolâtrie et de séduction de la fin des temps.

Garde ton cœur plus que toute chose a dit le sage:

« Garde ton cœur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie. » Proverbes 4:23

Et Jésus-Christ dit ce soir : « Mon fils,donne-moi ton cœur, Et que tes yeux se plaisent dans mes voies. » Proverbes 23:26

  1. MON MOT DE CONCLUSION :

 

« Recherchons nos voies et sondons, Et retournons à l’Eternel » Lamentations 3:40

« Venez, retournons à l’Eternel ! Car il a déchiré, mais il nous guérira ; Il a frappé, mais il bandera nos plaies. » Osée 6:1

Que Dieu te bénisse!

Par Léopold Nembouet

LAISSER UNE REPONSE