Je vous salue tous dans le précieux nom de Jésus-Christ !

Je m’appelle Paule de Grace Djofang

Je suis une étudiante en faculté de médecine

Je réside à Buéa au Cameroun

Tout ceci s’est passé le 4 eme jour d’un programme chrétien dénomé  « Soirées prophétiques», la 2 eme édition du genre, à notre Centre chrétien d’Obili à Yaoundé au Cameroun.

A un certain moment de la réunion, le Saint-Esprit est descendu sur le peuple, Il S’est saisi de moi ; je n’ai pas pu résister à Sa force, c’est ainsi que je suis tombée à la renverse.

Pendant que j’étais étendue au sol, j’ai vu le ciel ouvert, et on dirait que le ciel était descendu jusque dans la salle où nous étions.

Et je vis l’Agneau immolé assis sur le trône. Du sang coulait de Lui et se répandait dans toute la salle, au point de recouvrir et les hommes et les objets.

De là ou j’étais couchée, le sang m’a totalement recouverte, et j’ai entendu le Seigneur me dire : « Voici, Mon sang qui a coulé te purifie de tes péchés passés, présents et futurs ». Puis, j’ai vu les anges de Dieu monter et descendre du ciel.

Ensuite, le Seigneur m’a parlé au sujet de ceux que nous considérons et appelons dans le monde comme les pires des pécheurs.

Il m’a dit que Son sang qui a coulé pour nous croyants, a également coulé pour eux, que ce soit les meurtriers, les homosexuels, etc. Il m’a dit : « Je veux que vous, que J’ai déjà sauvés, alliez vers eux partout dans le monde, et apportiez la Bonne Nouvelle du salut à tous ceux-là qui ne Me connaissent pas encore, car il mènent ce genre de vie parce qu’ils ne Me connaissent pas.

Il Me dit encore : « Ne craignez pas d’aller prêcher, car Je vous ai dotés de tout ce dont vous aviez besoin comme équipement dans cette tâche». Dans Ses mains, il y avait une poudre en or qu’Il a déversée sur la salle.

Après cela, le Seigneur m’a transportée dans un endroit dans le monde, où un petit garçon sanglotait dans sa chambre parce que son père qui se trouvait dans le salon était ivre « à mort » ; ce parent avait détruit tous les meubles de la maison par suite d’ivresse.

Puis nous sommes allés en Inde, et là j’ai vu toutes les idoles qui font l’objet de culte et d’adoration. Ces dieux se comptaient en centaines. Il me dit : « Ces gens ont besoin de connaître la vérité, car vous savez vous-mêmes combien Je hais l’idolâtrie. Et pourtant, Je les aime !

Et Je veux que l’Evangile leur parvienne par vous».

Il ajouta : « Je ne vous laisserai pas accomplir cette tâche tout seuls. Vous n’irez pas vers les autres seulement avec la parole de l’Evangile, mais aussi avec les bénédictions matérielles et financières. Ainsi, vous et Moi marcherons comme une seule personne ».

Il m’a ensuite donnée une parole concernant les jeunes dans l’Eglise, disant :

« Les jeunes se retiennent et se réservent pour ce qui est de M’adorer et Me louer, ils ne le font pas avec toute leur énergie. Pourtant les jeunes dans le monde n’ont pas besoin de se faire prier pour ce qui est de danser dans leurs milieux ».

Il m’a dit qu’Il veut utiliser les jeunes pour amener cette génération à Sa connaissance, car les jeunes constituent l’Eglise de demain. A cet instant précis, j’ai vu plusieurs jeunes en divers points dans le monde, occupant des postes privilégiés et des rangs honorables dans la société.

A la suite des jeunes, le Seigneur m’a fait voir un petit garçon de moins de sept ans habillé en costume blanc, qui prêchait l’Evangile à une foule. Lorsqu’il disait « Alléluia ! », les gens dans la foule étaient soit guéris de maladies, soit délivrés, soit encore libérés de chaines ; les paralytiques se levaient et marchaient, etc.

Puis, j’ai vu le ciel et les appartements que le Père avait fait construire pour les saints ; Il me dit que le nombre de croyants actuel censé habiter toutes ces demeures est encore insuffisant. En effet, ces appartements étaient si innombrables qu’ils occupaient une vaste surface.

Le Seigneur me confia qu’Il nous aime d’un amour indescriptible. Je vis l’étendue du ciel, d’est en ouest, et du nord au sud ; et le Seigneur d’en déduire : « Voilà une petite image de l’immensité de Mon amour pour vous ».

Après cela, le Seigneur m’a demandée si je désirais voir Sa gloire ; et moi de répondre : « Seigneur Ta grâce seule ! »

Puis je L’ai vu assis sur Son trône. Il brillait et était d’une si resplendissante clarté que la lumière émanant de Lui était fort transperçante. Je Lui ai demandé ce que j’avais fait pour mériter de me tenir dans Sa présence, car Il était entouré d’anges et environné d’une lumière inaccessible. Sous l’effet de cette lumière, j’étais à mes yeux toute noire et ténébreuse, et sans aucune valeur. La lumière de Sa présence m’a transpercée et je suis devenue lumière tout comme l’atmosphère autour de Lui.

Puis Il m’a transportée en enfer, et j’ai vu des personnes assaillies par la tristesse et croulant sous le poids de la souffrance. Elles étaient surtout affligées du fait que leurs proches allaient les retrouver là-bas si l’Evangile ne leur parvenait pas.

Quittant l’enfer, nous sommes revenus dans la salle de la réunion au moment où les frères scandaient haut et fort « Saint-Esprit ! Saint-Esprit ». A l’écoute de cela, le cœur du Père était comblé de joie, à telle enseigne que je pouvais le ressentir.

Il m’avoua : « Je prends plaisir à écouter votre louange et adoration ». C’est alors qu’Il a déversé sur l’assistance d’innombrables bénédictions. En effet, de multiples bénédictions ont été répandues cette nuit-là.

Ensuite Il me dit : « Ecoute ! Ces gens m’ont demandé de descendre sur eux ; et voici, Je l’ai fait. »

En parcourant la salle du regard, je voyais les saints tous vêtus d’habits royaux  »couleur or » qui les recouvraient de la tête jusqu’aux orteils, de sorte que l’on ne pouvait distinguer la peau de quiconque.

A ce moment, j’ai ressenti Sa présence devant moi ; Il me dit alors : « Ouvre les yeux ! ». C’est ainsi que s’acheva notre rencontre.

Soyez bénis au nom du Christ Jésus ! Amen !

LAISSER UNE REPONSE