Partie 1:

Beaucoup d’enfants de Dieu sont en lutte perpétuelle contre le péché.

Plusieurs font des efforts, se disciplinent et se mettent sous de nombreuses restrictions mais sans aucun succès.

Un certain nombre a totalement abandonné tout espoir d’être délivré du péché à cause de nombreuses résolutions et disciplines qui n’ont abouti qu’à davantage d’échecs et de frustrations.

Jésus-Christ délivre-t-Il vraiment du péché ?

Est-il possible pour un croyant d’être délivré du péché ?

Cet enseignement du professeur JOSEPH MBAFOR a été tiré d’un de ses enseignements sur le thème :

La sanctification.

Nous remercions notre sœur Danielle. A.  qui a bien voulu se rendre disponible pour réécouter ces enseignements et les mettre par écrit pour nos lecteurs.

La délivrance du péché commence par :

SAVOIR : Romain 6 :6 « sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché».

Comprenons donc que l’homme que nous étions autre fois a été crucifié avec le CHRIST afin que le péché dans ce qui fait sa force soit réduit à l’impuissance.

La nature pècheresse en moi a été crucifiée!

L’homme naturel en moi a été crucifié !

L’agent du péché en moi a été crucifié !

Je dois être conscient de cette vérité.

La seconde chose c’est :

RECONNAITRE : Romain 6 :11 « Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ ».

De la même manière reconnaissez-vous comme étant mort au péché.

Une fois que tu sais ce que tu es en Christ, tu dois le reconnaitre c’est-à-dire accepter ce que dit la parole de Dieu, t’identifier à ce que la parole dit.

Tu dois te voir comme tel, c’est-à-dire tu dois te voir comme étant mort déjà au péché et vivant en Christ.

C’est une considération dans ton cœur et dans ta pensée ; tu dois te laisser envahir par cette pensée.

Tu dois penser à ton sujet comme tel.

La troisième chose c’est :

SE RENDRE : Romain 6:13 « Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice ».

Tu dois savoir que tu es mort au péché, tu dois te reconnaitre comme tel, et te considérer  toi-même comme étant mort au péché. Ensuite, soumets tes membres, soumets ton corps et  soumets ta vie à DIEU comme étant un processus de sanctification.

La quatrième chose c’est :

LA FOI : Romain 7. Nous enseigne que la foi en soi même, en ses performances  est vaine. C’est du légalisme, et le légalisme n’a jamais sanctifié personne.

Lorsque tu voudrais observer la loi comme un moyen de sanctification, tu es entrain de te confier en tes capacités,  c’est la foi en toi-même. Et  la foi en sois même n’a jamais conduit à la sanctification. Et cette foi en sois même ne peut que conduire à des liens de plus en plus forts dans le péché.

C’est pour cela que Paul achève le chapitre 7 de romain en s’écriant : « Oh misérable que je suis qui me délivrera de ce corps de mort ? ». Et après ce cris désespéré il a renoncé à croire en lui-même, il a tourné ses regards vers JÉSUS et il a dit : «  grâce sois rendue à DIEU par JÉSUS-CHRIST  qui m’a délivré du péché ». Maintenant sa foi était fondée sur celui qui délivre, sur Jésus.Lorsque j’ai la connaissance (c’est-à-dire je sais), lorsque je reconnais, je me soumets et mets ma foi sur celui qui délivre pour me délivrer j’entre dans ma sanctification.

L’étape suivante est une étape très importante dans le processus de sanctification qui consiste à :

MARCHER PAR L ESPRIT : Romain 8. DIEU appelle chaque chrétien né de nouveau à marcher selon l’Esprit. Ce n’est pas une invitation adressée à ceux là qui veulent être spirituels. Mais elle est  adressée à tous ceux qui veulent suivre JÉSUS. Et c’est l’unique preuve de véritable spiritualité. Le croyant spirituel est celui là  qui marche selon le SAINT-ESPRIT. On peut accomplir beaucoup d’activités religieuses, mais cependant marchant d’après la chair. Et cela est un danger grave dans lequel beaucoup de croyants se retrouvent très souvent. Et la conséquence de cela est qu’en fin de compte ils n’entrent  pas dans la vie sanctifiée. Tu peux faire de grandes choses tels le jeûne, la prière, la prédication, l’enseignement et demeurer un homme qui marche selon la chair.

CE QUE MARCHER PAR L’ESPRIT N’EST PAS :

Marcher par l’Esprit  n’a rien à voir avec ce qui est extériorisé. Ce n’est pas avoir un visage long et effrayant, ayant l’air d’un moine de l’ancien testament. Ça n’a rien à voir avec les apparences, la manière de s’habiller.

Marcher par la chair c’est laisser mes désirs, mes émotions, mes pensées, mes sentiments (tous  charnels) dominer ma conduite, ma vie et mes choix quotidiens.

Lorsque mes désirs et mes gouts naturels décident et prédominent sur mes choix et mes actions dans telle ou telle circonstance je suis en train de marcher par la chair. Ce n’est pas le Saint Esprit qui  opère à ce niveau là, mais la chair, le monde, et même le diable.

Parce que le diable n’opère pas dans l’esprit né de nouveau d’un croyant car c’est un esprit tout neuf.

A la conversion il a perdu toute autorité sur mon esprit né de nouveau. C’est le SAINT-ESPRIT  qui gouverne maintenant. Par conséquent  le diable n’a aucun pouvoir. Mais au contraire au niveau de l’homme naturel, l’ennemi peut toujours opérer.

Et lorsque je marche selon la chair, ces désirs, ces goûts et ces actions naturels dominent  et décident de comment je me conduis jour après jour.

                MARCHER PAR L’ESPRIT C’EST :

Marcher par l’Esprit c’est marcher selon la parole de Dieu ; Jésus Christ a dit : « la parole que je vous ai dit est Esprit et vie ». Donc celui qui marche selon la parole est entrain de marcher selon l’Esprit.

Chaque chrétien qui veut marcher selon l’Esprit doit se nourrir abondamment de la parole de Dieu.

Marcher selon l’Esprit parle de laisser mon esprit né de nouveau sous le control du SAINT-ESPRRIT dominer ma vie quotidienne. C’est permettre à mon esprit né de nouveau sous l’autorité, sous la puissance, sous la motivation du SAINT-ESPRIT  dominer ma vie, ma conduite et mes actions  quotidiennes.

Marcher selon l’Esprit c’est laisser mon esprit né de nouveau, qui est fortifié, motivé et agi par le SAINT-ESPRIT, dominer mes choix quotidiens. Dans mes rapports avec les autres, dans les choix que je fais chaque jour, devant telle ou telle autre circonstance. La décision est prise de l’homme intérieur sous l’autorité du SAINT-ESPRIT.

Et la Bible dit : « marchez selon l’Esprit ».

Que ton esprit né de nouveau sous le control du SAINT ESPRIT  domine ta vie au quotidien, ceci n’a rien à voir avec les apparences, c’est un débordement de la vie intérieure. La victoire quotidienne sur le péché est rendue possible par le Saint-Esprit qui demeure au-dedans, œuvrant au travers de mon esprit né de nouveau.

Le SAINT-ESPRIT travaillant à partir de mon homme intérieur, mon esprit né de nouveau me donne la victoire sur le péché.

Une victoire quotidienne sur les œuvres de la chair est rendue possible par le SAINT-ESPRIT  qui demeure à l’intérieur travaillant à travers mon esprit né de nouveau. La communion quotidienne avec DIEU est possible ; ce par le SAINT-ESPRIT  qui demeure à l’intérieur ; activant, motivant, œuvrant au travers mon esprit né de nouveau.

Sais-tu que si tu es véritablement converti tu as un esprit nouveau ? Et par conséquent  le SAINT-ESPRIT  demeure en toi !

Et ce SAINT-ESPRIT qui demeure en toi donne vie à ton esprit né de nouveau ; ceci  pour produire en toi et à travers toi la vie spirituelle. C’est quelque chose qui vient de l’intérieur. Donc  je peux vivre au quotidien la vie spirituelle  à cause du débordement de mon esprit  né de nouveau activé et rendu puissant par le SAINT-ESPRIT. C’est ce que signifie : marcher par le SAINT-ESPRIT.

La question c’est comment ? Tout simplement  dans l’obéissance.

Comment cela est-il possible ? En obéissant aux injonctions du SAINT-ESPRIT.

Romain 8 :1 « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. Qui marchent non plus selon la chaire mais par le SAINT ESPRIT ».

Verset 2 dit : « En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort ». En chaque croyant réside une puissance, non pas une puissance naturelle, ni humaine, mais une puissance surnaturelle, une puissance surhumaine. Dans chaque croyant réside une puissance qui active, stimule  la vie surnaturelle. C’est ce que la bible appelle la puissance du SAINT-ESPRIT. Lorsque nous parlons de la puissance du SAINT-ESPRIT, beaucoup  voient  des miracles, des délivrances, des guérisons et le reste. Cela  c’est plutôt les dons du SAINT-ESPRIT dans leur expression (les dons de puissance).

Mais en chaque croyant il y’a une puissance pour vivre la vie chrétienne, et nous devons la vivre. C’est ce que la BIBLE appelle au verset 2 : « la loi de l’esprit de vie ». L’esprit de vie manifeste sa puissance en moi pour me délivrer de la puissance du péché. Tu peux être délivré de la puissance du péché  parce qu’en toi demeure une plus grande puissance. Il y’a la puissance du péché qui conduit à la mort. Et  il y’a la puissance du SAINT-ESPRIT qui elle conduit à la vie. Et cette puissance qui a sortie JESUS-CHRIST du tombeau habite en toi, habite en moi.

Le SEIGNEUR JESUS-CHRIST  a porté mes péchés, il a porté nos péchés, il est mort pour le péché. Il a été enseveli, et une puissance plus grande que le péché  et la mort l’a sorti du tombeau. Et cette puissance là demeure en toi, elle demeure en moi. Si tu crois  en cela cries AMEN !

Essaye de t’imaginer la puissance qui a sortie JÉSUS-CHRIST du tombeau !

Qu’est ce qui l’avait emmené à la tombe? Tes péchés, mes péchés, les péchés du monde entier.

Nos péchés  ont entrainé JESUS-CHRIST à la mort, lui ont donné la mort et l’ensevelissement. Maintenant qu’est ce qui a sorti JESUS-CHRIST du tombeau ? C’est une puissance surnaturelle  qui aujourd’hui demeure en toi et  demeure en moi. Par conséquent une puissance plus forte que la puissance du péché et de la mort réside dans le croyant.

La même puissance qui a visité le corps physique de Jésus-Christ dans les profondeurs de la tombe, et qui a atteint ce corps couché et l’a ramené à la vie réside en chaque croyant.

L’Esprit de resurrection habite en chaque croyant.

Confesse que :

L’Esprit qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en moi.

L’esprit de vie demeure en moi, plus fort que l’esprit de la mort.

L’esprit de vie demeure en moi opérant une loi plus forte que la loi du péché.

La loi du péché pousse le pécheur à pécher, c’est une loi ; Que le pécheur veuille  pécher ou non, il va le faire. Il y’a une loi agissante pour le pousser dans le péché. Il y’a une loi dans le pécheur, la loi du péché et  de la mort ; c’est cette loi qui opère en lui.

Mais quand tu viens à JESUS, une autre loi commence à opérer. Elle est appelée la loi de l’Esprit de vie, qui est plus forte que la loi du péché et de la mort. Il y’a une loi en moi destinée à me délivrer du péché, l’Esprit de vie.

Il y’a un Esprit en moi, c’est l’Esprit de vie qui me délivre de tout péché. Car la loi de l’esprit de vie qui est en JESUS-CHRIST m’a affranchi de l’esprit du péché et de la mort. Il y’a quelque chose en vous frères, en moi, en nous  qui nous éloigne du péché.C’est pour cette raison là qu’un croyant doit faire des efforts pour pécher, pour pouvoir s’opposer à cette loi de vie. Je peux être délivré  de la puissance de tout péché parce qu’il  y’a une plus grande puissance  en moi.

Le SAINT-ESPRIT  qui habite en moi  contrôle mon esprit né de nouveau, contrôle mes désirs,  contrôle mes gouts, et contrôle mes choix si et seulement si je Lui obéis. Marcher selon l’Esprit c’est  marcher par l’obéissance. Obéir au SAINT-ESPRIT.

Plus j’obéis au SAINT-ESPRIT plus je gagne de l’autorité sur les désirs de la chair. Plus j’obéis au SAINT-ESPRIT  plus je trouve une puissance nouvelle opérant au-dedans de moi, surmontant les désirs de la chair. Le problème c’est que lorsqu’on en vient à devoir obéir au SAINT-ESPRIT on lui désobéit et à la place on obéit à la chair. Et nous savons  lorsque le SAINT-ESPRIT veut que nous Lui obéissions. Tu le sais, nous le savons.

Dans nos relations si le SAINT-ESPRIT te demande de pardonner à tel frère et toi tu choisis de ne pas le faire, tu lui as désobéis.

Lorsque le SAINT-ESPRIT te dit : « souris, dis lui bonjour »  et tu décides de ne pas le faire, tu marches selon la chair par la suite tu jeûne, tu pries, tu médites et tu lis la parole de DIEU pendant que tu marches selon la chair. Parce qu’à travers cette « petite » chose que tu qualifies de petite tu as désobéis au SAINT-ESPRIT.

Plus j’obéis au SAINT-ESPRIT plus je gagne en autorité sur les désirs de la chair et je marche selon l’ESPRIT.

Au verset 3 de Romain 8 nous lisons : «  Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché ».

 Qu’est ce que la loi ne pouvait pas faire?

Elle ne pouvait pas me délivrer du péché. La loi ne pouvait pas apporter la justification. Elle  ne pouvait pas m’apporter la sanctification. C’est cela que la loi ne pouvait  faire parce qu’elle avait été affaiblie par la chair. Parce que vivre selon la loi c’est dépendre de la force de la chair. Et la chair est trop faible. « Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché ».

DIEU a pourvu à une solution dans son fils JÉSUS-CHRIST. Ma foi doit être fondée sur JÉSUS-CHRIST, non pas sur la chair. Ma foi en Lui, dans Sa mort, dans Sa résurrection et dans Son ascension.

Ma foi doit être fondée sur l’œuvre achevée de la croix. DIEU a envoyé son fils comme la réponse, la solution au problème du péché et de ta sanctification.

Verset  4 «et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit.».

Tout ce que JESUS-CHRIST a fait pour nous à la croix, tout ce qu’il a acquis par Sa mort ; la justification, l’adoption, la rédemption, la sanctification, la glorification, tout ce qu’Il a acquis est à la disposition de ceux qui marchent selon Son Esprit, et  non pas selon la chair. Si tu marches selon la chair tu ne seras jamais sanctifié,  tu ne seras  jamais justifié. Tu voudras avoir une justification selon la loi.

Comment savoir si tu marches selon la chair ou alors selon l’Esprit?

Examine tout simplement tes relations. Prends quelques minutes et  examine tes relations avec les frères…

Nous voyons l’Esprit  avec lequel nous marchons dans nos rapports avec les frères. Et ceci nous indique si nous sommes spirituels ou non. Il faut  laisser au SAINT-ESPRIT la liberté, l’autorité de te dire de pardonner à ce frère et tu obéis sans hésiter. Cette situation qui normalement donne lieu à se  plaindre, la chair te dit : « plains-toi », et l’Esprit de DIEU te dit : « non !Ne te plains pas, mais rends grâce ». Combien de personnes à ce point là ont rendu grâce?

Des malins ont réussi à se plaindre et rendre grâce en même temps.

Le SAINT-ESPRIT  t’a dit : « pardonnes, ne maudis pas ». Mais tu as maudit. Ce faisant tu as marché selon la chair. C’est pour cela que marcher selon l’Esprit n’a rien à voir avec les longs ou les courts jeûnes, les jeûnes fréquents ou rares. Ca n’a rien à voir avec la prédication ou la prière. Toutes ces activités  peuvent être accomplies pendant que tu es entrain de  marcher selon la chair.

Un croyant peut être très engagé dans les activités religieuses mais rester très consciemment dirigé par la chair et marcher selon la chair.

La triste réalité est celle-ci : Nous ne réalisons pas combien  cette question est sérieuse. Nous ne sommes pas saisis par le fait que nous sommes nés de nouveau mais nous marchons  selon la chair. Je suis un ancien marchant selon la chair.

Je suis un prédicateur marchant selon la chair.

Je suis un évangéliste évangélisant, conduisant les âmes au SEIGNEUR, mais marchant selon la chair. Je prophétise et après cela  je m’en vais  marcher  selon la chair. C’est le plus dangereux !

 Au verset 5 Paul dit : « ceux en effet qui vivent selon la chair s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. ».

« Car, lorsque nous étions dans la chair, les passions des péchés provoquées par la loi agissaient dans nos membres, de sorte que nous portions des fruits pour la mort. ». Marcher selon la chair c’est la mort. Mais marcher selon l’Esprit c’est la vie et la paix.

Verset 6. «Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ; ».  Etre dirigé par la chair, l’affection de la chair c’est la mort. Marcher selon la chair c’est la mort.

Jeûner  et marcher selon la chair c’est la mort.

Lire la Bible pendant qu’on marche selon la chair c’est la mort.

De bonnes  prédications, de bons enseignements mais marchant selon la chair c’est la mort.

Le service chrétien sacrificiel mais marchant selon la chair c’est la mort.

Fréquenter régulièrement les réunions de l’église mais marchant  selon la chair c’est la mort

C’est la mort spirituelle !

Est-ce que cela ne nous permet pas de comprendre pourquoi certaines personnes tellement consacrées, versées dans le jeûne ont une apparence tellement méchante, tellement dure ; sans aucune vie spirituelle. Pourquoi ? Elles marchent selon la chair pendant qu’elles sont entrain d’accomplir ces œuvres spirituelles. Marcher selon la chair c’est la mort.

Frère inspires-tu la mort spirituelle ou alors la vie spirituelle?

Et on voit bien cela dans nos relations les uns envers les autres. Quand le SAINT-ESPRIT nous demande de faire telle chose et les désirs de la chair nous demandent de faire le contraire, et nous choisissons d’obéir à la chair. Ce n’est plus l’esprit né de nouveau sous le control du SAINT-ESPRIT qui domine notre vie.

Souligne le verset 6 dans ta bible : être dirigé, être canalisé par la chaire c’est la mort, s’affectionner à la chair c’est la mort, marcher selon la chair c’est la mort. Se soumettre aux désirs de la chair c’est la mort. Dans cette situation, dans cette affaire avec mon frère, me soumettre à la chair c’est la mort. Poses-toi la question : ce choix est-il motivé par  mon esprit né de nouveau ou alors motivé par ma chair? Cette réaction envers mon frère ou bien  envers ma sœur, est ce que c’était par le SAINT-ESPRIT ou par la chair ?

Ma manière de m’adresser  à mon épouse ou à mon mari, ou ma manière de m’adresser à mes parents ou à mes enfants dans cette circonstance, ou dans telle autre circonstance, est ce que c’était obéir à l’Esprit qui est à l’intérieur  ou alors obéir à la chair?

Cela te dit clairement si tu as rendu un ministère de vie ou alors un ministère de mort, tout premièrement à toi-même.

Nous sommes très séduits par nos activités religieuses. Evidemment je ne suis pas entrain de dire que tu ne dois pas jeûner, tu ne dois pas prier ou lire ta bible, ce ne serait qu’une personne méchante qui va tirer  une telle conclusion. Mais comme les pharisiens qui pouvaient donner la dime des épices tout en négligeant les choses les plus pesantes de la loi : la miséricorde, la justice, l’amour…plusieurs  dans l’église se trouvent dans ce piège. Ils peuvent s’abstenir de la nourriture et de la boisson dans un jeûne mais ils ne peuvent pas s’abstenir de dire des paroles méchantes. Ils peuvent lire le gros de la bible et méditer mais dans une circonstance, dans un rapport avec un frère ils ne peuvent pas renoncer  à eux même.

Tu sais si tu es en train de marcher selon l’Esprit ou selon la chair en examinant tes rapports, tes relations  avec les autres. Dans Esaïe58 le prophète nous parle de deux types de jeûne.

Mais pour moi ca justifie le jeûne que nous essayons sans succès de faire. Esaïe 58 :3 « Israël se plaint aux oreilles de DIEU : nous avons jeûné et tu ne nous as pas entendus. Nous avons mortifié notre âme mais tu n’as pas reconnu cela ». Ils ont jeuné l’abstinence  de nourriture et de boisson mais les cieux sont demeurés scellés et ils étaient entrain de se demander: mais pourquoi ?

Ils ont déchiré leurs vêtements et ils se sont couverts de cendre mais le ciel n’a pas répondu.

Et la Bible nous dit pourquoi.

Pendant qu’ils jeûnaient, ils marchaient selon la chair. La fin du  Verset 3 : « voici le jour de votre jeûne vous vous livrez à vos penchants et vous traitez durement vos partenaires ».

Pendant qu’ils étaient dans les activités religieuses ils exploitaient leurs ouvriers. Ils ont maltraité leurs ouvriers. Ils ont maltraité leurs serviteurs à la maison, leurs employés. Ils ont écrasé leurs sujets pendant qu’ils faisaient bien leur jeûne. Ils ont marché selon la chair pendant qu’ils faisaient tout cela.

Au verset 4 pendant leur jeûne, c’était des disputes et des querelles, ils marchaient selon la chair pendant qu’ils jeunaient.

Toujours au verset 4 : ils frappaient méchamment du poing, ils bagarraient(Les coups de poing de méchanceté, ou alors ils donnaient des coups de poing de langue de méchanceté).

Pendant qu’ils jeûnaient, pendant qu’ils priaient, pendant qu’ils faisaient ci ou ca, pendant qu’ils prêchaient ou  évangélisaient, pendant qu’ils donnaient d’avantage à DIEU ils étaient entrain de frapper  avec une langue de méchanceté, ils étaient entrain de donner des coups de poing de méchanceté : ils étaient entrain de marcher selon la chair. Leurs voix ont été entendues en haut. Des voix de calomnies, les voix de mensonge. Raconter de gauche à droite des mensonges. Voila ce qu’ils étaient entrain de faire. Ils étaient juste entrain de marcher selon la chair.

Les voix de plainte, n’est ce pas comme ca que plusieurs personnes vivent leur vie chrétienne ?

Et pour se demander par la suite pourquoi le ciel est scellé ?

Marcher selon la chair pendant qu’ils entreprenaient des activités religieuses. Et Dieu au verset 6 d’Esaïe 58 nous dit le type de jeûne qu’il veut. Il dit : « détaches les chaines de la méchanceté » renonces à la méchanceté.

Dis-toi à toi-même  : je prends un certain nombre de jours ou rien de méchant ne sortira ni de mes paroles ni de mes actions.

Et dénoues les fardeaux trop lourds, les fardeaux de servitude que tu as placés sur  les gens, les accusations, les calomnies et les fardeaux de jalousieque tu as placés sur des gens.Renvoies libre les opprimés, brises tous jougs.

Dieu est entrain de dire que le jeûne qu’Il voudrait c’est une simple manifestation de la grâce. La grâce dans nos relations. La grâce dans nos rapports avec les autres.

Sois plein de grâce !

Lorsque nous nous abstenons de la nourriture, de la boisson et de tous les autres choses sans grâce, les cieux sont fermés. DIEU était entrain de dire : « vos actes de grâce font mouvoir le ciel beaucoup plus que vos abstinences de nourriture et de boisson dans la méchanceté ». L’abstinence de nourriture et de boisson dans la méchanceté ne font pas mouvoir le ciel ; mais plutôt tes actes de miséricorde et de grâce.  Tes actes de grâce, tes actes de miséricorde parlent plus forts que ton abstinence de  nourriture et de  boisson pendant que je marche dans la méchanceté.

Marcher par l’Esprit :

On marche soit par l’Esprit soit par la chair ; nos relations sont un test du type de marche que nous avons choisi

Dans 1 pierre 5-10 : « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables ».DIEU est appelé  le DIEU de toute grâce, car Il nous a sauvés par Sa grâce,Il nous a justifiés par Sa grâce. Par Sa grâce Il nous a délivrés du péché.

Par Sa grâce, par Sa grâce, par Sa grâce.

Le Dieu de toute grâce veut un peuple de grâce, Il veut une communauté de grâce. Il veut un peuple de grâce, de telles personnes le font mouvoir. De telles personnes sont puissantes devant DIEU ; un peuple de grâce. Est-ce que tu vas faire de toi-même un homme, une femme de grâce ?

Ce faisant tu seras un homme, une femme qui marche selon l’Esprit. C’est quelque chose que nous avons gravement négligée, pendant qu’on exaltait les activités externes. Tu  peux entreprendre des activités, de grandes activités pendant que tu marches selon la chair.

Ephésien 4 : 29 « Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent ». Appelés à administrer la grâce. Il le dit très clairement : « afin que vous communiquiez la grâce à ceux qui vous entende ».

Communiquer la grâce, tu es appelé à communiquer, administrer  la grâce. Une autre version dit : « à impartir la grâce ». Rien que ceux là qui marchent selon l’Esprit impartissent la grâce. Seuls ceux qui marchent par l’Esprit édifient les autres. Toute  autre personne produit la mort, tout premièrement en lui  même ensuite  à ceux à qui il rend ministère.

Confesse :

J’ai été appelé à communiquer la grâce, je communiquerai la grâce.

J’ai été appelé à être un ministre de la grâce, je le serai.

Et dis  à ton frère, à ta sœur: toi aussi tu as été appelé à être un ministre de la grâce, deviens en un. Marche par l’Esprit, désobéis à la chair, marches par l’Esprit et sois un ministre de la grâce, communique la grâce et  impartis la grâce ; Sinon notre religion est vaine, sans aucun impact spirituel au ciel.

Par professeur Joseph Mbafor

Clique pour lire la suite

 

PARTAGER
Article précédentADORE DIEU ET NON LES IDOLES
Article suivantAudios

LAISSER UNE REPONSE