« Amalek vint combattre Israël à Rephidim.  Alors Moïse dit à Josué : choisis-nous des hommes, sors,  et combats Amalek ; demain je me tiendrai sur le sommet de la colline, la verge de Dieu dans ma main. Josué fit ce que lui avait dit Moïse, pour combattre Amalek. Et Moïse, Aaron et Hur montèrent au sommet de la colline. Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort ; et lorsqu’il baissait sa main, Amalek était le plus fort. Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu’ils placèrent sous lui, et il s’assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil. Et Josué vainquit Amalek et son peuple, au tranchant de l’épée. (…) Parce que la main a été levée sur le trône de l’Eternel, il y’aura guerre de l’Eternel contre Amalek, de génération en génération. » Exode17 :8-16

La Bible nous raconte ici une histoire très riche en sens et contenu pour notre spiritualité et notre épanouissement.

Israël s’était trouvé dans une bataille contre Amalek pendant son cheminement vers l’héritage que Dieu leur avait promis à savoir Canaan.

Amalek se leva pour faire barrière à Israël.

Dieu a de riches et grandes promesses pour Ses enfants dans la Bible, ces promesses sont Oui et Amen, mais seulement comme ce fut le cas pour Israël, il y a des amalécites modernes qui se lèvent pour faire barrière à des individus, à des familles et à l’Eglise pour nous empêcher d’entrer dans tout notre héritage en Christ.

Israël se trouva face à une réalité conflictuelle non programmée ; cette réalité était spirituelle et visible.

Pendant que Moïse se tenait sur la montagne (symbole du lieu invisible c’est-à-dire du lieu de prière), Josué dirigeait la bataille dans la vallée.

Ceci nous montre déjà les deux bras de la foi véritable.

Chaque situation dans nos vies doit être abordée de ces deux manières :

  1. Tout d’abord en prière
  2. Ensuite pratiquement, en posant des actes.

Moïse le leader se trouva bientôt dans le besoin d’être soutenu dans ses combats de prière en faveur d’Israël.

Il y a des niveaux de conflit spirituel, où le leader seul ne peut tenir, quelle que soit sa spiritualité. Il a besoin du soutien d’autres dirigeants, ou de quelques autres personnes proches de lui, pour que la victoire soit établie et maintenue.

Il est nécessaire, tant pour le dirigeant que pour les personnes autour de lui, de savoir discerner de tels moments, afin, pour le dirigeant de lancer un appel à l’aide, et pour les proches de se lever promptement et spontanément, afin de se tenir avec leur dirigeant dans la bataille en cours.

Il arrive des moments où le leader est épuisé, exténué, ou même affaibli, et ne retrouve le renouvellement de ses forces que dans le soutien de ceux qui lui sont proches, ou de ses co-leaders, ou encore de ses ouailles.

Ce fut le cas de Moïse, dans ce conflit contre Amalek. La bible dit : « les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu’ils placèrent sous lui, et il s’assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil. »

D’après ce passage, Aaron et Hur n’attendirent pas un cri de secours de la part de Moïse, ils furent suffisamment éveillés et spirituellement sensibles à ce moment là pour détecter le besoin de Moïse et y apporter une solution durable.

Ils ne se mirent point à critiquer Moïse d’être faible, pourtant il est un homme qui parle avec Dieu face à face, comme le font plusieurs fidèles dans les églises aujourd’hui, face aux moments de faiblesse de leur leader.

Sais-tu te mettre à la disposition de Dieu et de tes dirigeants pour leur apporter tout le soutien spirituel, moral et même financier dont ils ont besoin ?

Es-tu de ces chrétiens qui, au lieu de prier pour leurs leaders, passent leur temps à critiquer, murmurer et calomnier ces derniers ?

Les dirigeants du peuple de Dieu ont besoin de soutien, ils ont besoin que leurs mains soient fortifiées, ceci par des prières ferventes et ardentes de ceux qui les entourent.

Il faut des personnes capables de faire face aux conflits spirituels à tous les niveaux possibles.

Il faut des personnes qui savent guerroyer dans la prière et dans le jeûne contre satan et ses armées.

Le combat était mené au sommet de la colline, c’est-à-dire dans des sphères spirituelles très élevées. Pour y réussir, il faut être une personne habituée au sommet des collines (la présence de Dieu), où Dieu Lui-même nous enrôle au conflit spirituel.

Il est impératif qu’auprès de chaque véritable dirigeant spirituel, se trouvent de telles personnes ; des personnes qui savent tenir tête au diable et établir contre lui la victoire acquise au mont calvaire par notre Seigneur Jésus-Christ.

Le danger que courent plusieurs dirigeants du peuple de Dieu, c’est qu’il n’y a point autour d’eux des gens qui s’élèvent dans la prière conflictuelle, au fur et à mesure que le degré de conflit spirituel dans lequel ils sont impliqués augmente.

Nous devons noter que de même que c’est un devoir pour chacun de prier de façon spontanée pour ses dirigeants, c’est aussi un devoir et un besoin pour le dirigeant de demander, voire même supplier ceux de près ou de loin de prier pour lui.

Le dirigeant doit lui-même être un homme qui prie, afin de pouvoir enrôler plusieurs autour de lui dans la prière ; ceux-ci pourront alors prier pour lui quand il fait face à des conflit à différents niveaux et de divers ordres.

Nous voyons l’apôtre Paul décrire dans plusieurs de ses épitres sa vie de prière, sa façon de prier pour les saints, et même certains des sujets de prière qu’il élevait pour eux. (« Dieu, que je sers en mon esprit dans l’évangile de Son Fils, m’est témoin que je fais sans cesse mention de vous, demandant continuellement dans mes prières… » Romains 1 :9-10

« Je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance,… » Ephesiens1 :16-19

Il avait de cette manière tout droit, toute raison interpeller les frères à prier pour lui : « je vous exhorte, frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l’amour de l’Esprit, à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières en ma faveur, afin que je sois délivré des incrédules de la Judée et que les dons que je porte à Jérusalem soient agréés des saints, en sorte que… » Romains 15 :30-32

« Priez pour moi afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’Evangile » Ephésiens 6 :19

Nous voyons donc Paul, grand leader supplier les frères de prier pour lui.

Le besoin de prier pour les leaders spirituels est une réalité et d’actualité.

Chaque dirigeant spirituel doit reconnaître son besoin d’être soutenu par les prières des autres et recruter des intercesseurs à cet effet.

Frères bien-aimés, sachons également que, nous avons le devoir, et la lourde responsabilité de prier pour nos dirigeants, qu’ils nous le demandent ou pas.

La présence d’hommes et de femmes de prière autour d’un dirigeant spirituel donne du tonus à ce dernier, le galvanise à aller toujours plus loin et plus haut, alors que les gens qui ne connaissent rien du conflit spirituel gaspillent, soutirent du dirigeant la puissance spirituelle et l’amènent  à s’affaiblir.

Levons-nous dès ce jour pour être une force et une source d’encouragement pour nos leaders, par nos prières ardentes, ferventes et violentes en leur faveur.

Élevons au Seigneur ces quelques sujets de prière :

  1. Père, merci pour cette exhortation qui m’interpelle à prier pour mes dirigeants.
  2. Seigneur, je me repens et Te supplie de me pardonner pour mon manque de prière, des prières maigres, sans ardeur, en faveur de mes dirigeants.
  3. Seigneur, je me repens pour tout murmure, esprit de critiques et d’accusation contre mes dirigeants à la place de la prière pour eux.
  4. Seigneur, accorde-moi de saisir pour toujours la responsabilité qui est mienne de me tenir avec mes dirigeants en priant pour eux.
  5. Seigneur, accorde-moi de transformer désormais tout ce qui me semble incorrect par la prière.
  6. Seigneur, accorde-moi, dans des circonstances spécifiques, d’être un « Hur » ou un « Aaron » pour mes dirigeants.
  7. Seigneur, apprends-moi à prier, et à prier pour un dirigeant spirituel.
  8. Seigneur, enrôle-moi dans le conflit spirituel, et accorde-moi de faire du progrès dans le conflit spirituel. Éphésiens 6:12-18
  9. Seigneur, dans Ta grâce, suscite pour chaque personne que Tu as élevée pour diriger Ton peuple, des personnes de bon cœur qui se mettront à la brèche dans la prière afin de se rassurer que cette personne réussisse dans la mission que Tu lui as confiée.
  10. Seigneur, transforme l’entourage, l’environnement spirituel de ce dirigeant, en lui donnant des personnes qui prient, et qui savent prier pour lui. (élève ce sujet de prière pour un ou des dirigeant(s) spécifique(s) que tu connais).
  11. Amen !

Que le Seigneur te bénisse richement !

Par pasteur Jeannine Nembouet

 

 

LAISSER UNE REPONSE