La croix, où Jésus-Christ a versé Son sang est le centre même du christianisme ; la croix est le cœur de la grâce.

La raison pour laquelle Jésus-Christ est venu dans ce monde était de suivre le chemin de cette obéissance qui allait Le conduire à la croix. Sans la croix, il n’y a pas de vie.

Sans la croix, il n’y a pas de victoire possible contre le diable.

Sans la croix, le salut de l’humanité ne serait jamais rendu possible.

L’obéissance de toute la vie de Jésus-Christ a servi de préparation pour l’heure de la croix.

Jésus-Christ a vécu en attendant cette heure.

Il n’ya pas de christianisme sans la croix. Ignorer la croix dans ta vie c’est vivre une vie chrétienne impuissante.

Jusqu’à ce niveau nous avons parlé de trois blessures de Christ et de l’héritage de grâce que nous recevons à travers ces blessures, il s’agissait de :

  • LA COURONNE D’EPINES,
  • LA BARBE ARRACHÉE,
  • LES BLESSURES DU DOS DE JÉSUS-CHRIST.

La Bible déclare : «Etant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre.» Luc 22:44

I. Sa sueur comme les grumeaux de sang

  1. Les grumeaux de sang et la prière :

Le quatrième point d’écoulement de sang sur Jésus-Christ fut dans le Jardin de Gethsémané où après d’intenses prières de combat autour de la volonté de Dieu, il sua les grumeaux de sang.

« Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples: Asseyez-vous ici, pendant que je m’éloignerai pour prier. » Matthieu 26:36

Regardons aux circonstances de l’écoulement de ce sang et, puisons-en les grâces qui ont été répandues au travers ce sang sur nous qui croyons.

Le temps était arrivé pour Jésus-Christ de réaliser ce pourquoi il était venu sur la terre.

Lorsque Jésus-Christ fut né, Dieu le Père attacha une mission à sa vie. Cette mission n’était pas de faire les miracles ou des guérisons, c’était quelque chose de bien plus grand que tout cela.

Il devait racheter l’humanité, et cela passait par Sa mort sur la croix.

Il en était conscient et avait vécu dans l’attente de ce moment critique où Il devait donner Sa vie par la mort de la croix pour accomplir ce merveilleux dessein éternel de Dieu en rapport avec le salut de l’homme qui Lui était si cher.

Jésus désirait tellement que cette heure arrive, Il se retrouva donc dans le jardin de Gethsémané (le pressoir des olives) où Il fut comme une olive pressée.

Là, Jésus-Christ se retira et se mit en prière et ces moments de prière étaient les moments les plus intenses de prière que Jésus eut jamais connu de toute Sa vie.

Son être entier fut sous une telle pression qui, humainement pourrait être identifiée à la pression que l’on met sur les olives pour extraire leur contenu.

Ce fut là dans ce jardin que Jésus-Christ lança le compte à rebours afin de régler de façon permanente le cas du diable et le sort de l’homme.

Une chose que tu dois savoir c’est que le problème de l’homme ne pouvait pas être réglé sans qu’en même temps le sort du diable ne soit réglé.

Les deux choses étaient liées.

Le début de la randonnée glorieuse de la croix commence là dans le jardin de Gethsémané par une prière si intense que Sa sueur se constitua de grumeaux de sang.

La prière intense fut le point de départ, le fondement de la croix.

Avant d’aller sur la croix proprement dite, Jésus plaça comme fondement le sang qui coula à travers d’intenses prières.

Ceci devrait ouvrir nos yeux pour voir la place et la valeur de la prière dans les grâces déversées sur l’humanité à travers la mort de Christ.

Le chrétien qui ne prie pas est un traître; il est en train de trahir Jésus-ChristSon maître ; il est contre l’œuvre de la croix.

Aucun prédicateur ne devrait se lever et aller annoncer le salut par le sang de la croix sans avoir lui-même mis ses genoux aux pieds de Jésus dans une intense prière d’intercession pour les perdus.

C’est un mépris de la croix que de parler de la croix sans s’être d’abord mis à genoux dans d’intenses prières d’intercessions et de supplications.

Le sang de la croix répandu pour le salut des hommes a commencé par être versé par des prières intenses.

Sans une vie de prière intense, on ne peut pas participer aux grâces profondes de la croix.

La prière qui n’est pas arrosée de l’intensité du sang ne représente pas grand-chose pour Dieu et Son royaume.

Le diable a fait quelque chose de terrible contre l’Eglise: il lui aravi la prière fervente, la prière intense et ardente, la prière qui porte et accomplit les desseins divins, qui pourtant est le point de départ de la croix.

Combien sont ceux qui prient encore pour les choses du Royaume et non pour leurs besoins?

J’ai vu quelque chose de terrible dans cette génération, c’est que les chrétiens par une œuvre de l’enfer ont abandonné les lieux de prière, et même le petit nombre qui y va encore passe son temps à prier pour ses besoins personnels et dans une froideur et un manque de feu qui rappelle la mort.

Celui qui prie se marie à la croix et il ne peut que manifester la grandeur d’âme devant Dieu.

Les grandes âmes que Dieu ait jamais utilisées avaient toutes un point commun : elles savaient verser leur sang dans l’agonie de la prière.

Les grumeaux de sang qui ont coulé du corps de Jésus nous montrent la valeur que Dieu a donnée à la prière.

De même que le sang porte en lui la vie et donne la vie, de même la prière contient la vie spirituelle et déclenche la vie de Dieu en une multitude.

Il vaut mieux prier 30 minutes intensément que de prêcher 12h de temps sans prière.

La prière est « le sang de la vie chrétienne ».

Celui qui ne prie pas est dans le comma spirituel ou alors est déjà mort spirituellement.

La prière de Jésus dans le jardin de Gethsémané, cette prière mêlée de sang Lui ouvrit le chemin pour aller à la croix.

La prière porte le croyant à la croix d’où il entre en possession des grâces qui lui ont été accordées par la mort de Christ.

Nous avons dans l’Eglise une génération trop paresseuse pour pouvoir prier, trop paresseuse pour connaître l’intensité de la prière ; et trop paresseuse pour manifester la puissance de la victoire de Christ à la croix.

Que personne ne se trompe : Jésus-Christ a tout accompli à la croix certes, mais il te faut entrer dans ce qu’Il a accompli pour toi et cela passe par une vie intense de prière et de foi.

Une génération absente des lieux de prière veut parler de la puissance spirituelle.

Quelle tromperie !

Le plus grand homme de notre génération est celui là qui va réussir à amener seulement 100 hommes et femmes à une vie de « prière de sang ».

Avec eux l’Eglise sortira de partout dans le monde de son impuissance et de sa froideur.

On peut prêcher mille sermons par an dans une église et elle meurt, mais on ne peut pas prier 2 heures par jour pour une église sans vivre un véritable tsunami (réveil) spirituel.

  1. Les grumeaux de sang et la délivrance :

Une chose terrible s’était passée dans le jardin d’Eden après qu’Adam et Eve aient consommé le fruit défendu dans leur rébellion et leur désobéissance à Dieu.

La Bible dit : «C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.» Genèse 3:19

Une malédiction terrible vint sur l’homme, la sueur devint une expression de la malédiction et de la souffrance.

L’homme entrait alors dans un tourbillon de souffrance, de labeur et de douleur. L’ouvrage de ses mains devenait le labeur et la souffrance.

Ce n’était plus comme dans le jardin d’Eden où l’homme jouissait de sa communion avec Dieu dans son travail et où tout était si agréable.

Le travail de l’homme allait désormais s’opposer à lui de façon violente, on allait avoir les décors que nous avons aujourd’hui :

  • Un travail qui te donne le stress,
  • Un travail qui te surmène,
  • Un travail qui te rend malade,
  • Un travail dont le salaire ne suffit pas à subvenir à tes besoins,
  • Un travail dont la paye est minable,
  • Les crises économiques,
  • Un système de travail capitaliste qui exploite continuellement ceux qui sont employés,
  • Un travail enveloppé de la douleur et des maux,
  • Un patron qui te rend la vie difficile,
  • Des collègues qui font tout pour te voir tomber afin de prendre ton poste…

La situation était telle que la terre que l’homme était supposé assujettir se retournait contre l’homme et se rendait difficile à exploiter.

« C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain ».

La sueur avait une signification de malédiction dans l’ancien testament :

« Ils auront des tiares de lin sur la tête, et des caleçons de lin sur leurs reins; ils ne se ceindront point de manière à exciter la sueur. » Ezéchiel 44:18

Dans le service à l’intérieur du parvis de la maison de l’Eternel, les sacrificateurs devaient se ceindre de manière à ne pas exciter la sueur de peur qu’ils ne soient frappés de jugement et ne meurent.

Si la sueur coulait de leur corps dans les parvis intérieurs, alors ils auraient apporté quelque chose d’impur, ils auraient transporté la malédiction dans les parvis intérieurs et ils devaient être jugés.

La sueur dans les parvis intérieurs était une abomination présentée à Dieu. Celui qui en était responsable devait mourir !

La sueur des nations parlent de leur rébellion contre Dieu.

Jésus-Christ en versant ce sang qui sortit de Ses pores comme des grumeaux était en train de porter sur lui cette malédiction de Genèse 3 :19 «C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain, jusqu’à ce que tu retournes dans la terre, d’où tu as été pris ; car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière.»

Par cette intense prière dans le jardin de Gethsémené, Jésus accomplit le travail de plus grande douleur et difficulté que l’homme puisse faire dans son corps : la prière agonisante.

Par cela, Il porta sur Lui la malédiction d’une vie de peine et de douleur, du travail de la sueur dont l’humanité allait se nourrir.

Dans le jardin de Gethsémané, il y eut une autre bataille violente, celle de la captivité de la volonté humaine.

Je m’explique : Dans le jardin d’Eden, Adam avait soumis par sadésobéissance sa volonté à la captivité du diable; le diable pouvait manipuler la volonté de l’homme selon son bon plaisir et le traîner à sa guise dans des sentiers obscurs du mal.

Jésus-Christ pour libérer la descendance d’Adam alla dans un jardin (puisque la captivité avait eu lieu dans un jardin : Eden).

Jésus-Christ soumit Sa volonté à toutes les pressions de l’enfer; le jardin de Gethsémané fut le lieu où tout l’enfer se réunit pour faire pression sur la volonté de Jésus-Christ afin de Le pousser à faire les choses selon Lui et non selon Dieu. Et Jésus pouvait s’écrier : « Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe s’éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite! » Matthieu 26:42.

La bataille du jardin de Gethsémané était une bataille autour de la volonté ; faire sa volonté propre ou alors faire la volonté de Dieu?

Cette bataille fut très violente, elle engagea la volonté de Jésus-Christ à la prière et même jusqu’à la prière de sang.

Par ce sang, Jésus brisa la puissance de satan qui tenait la volonté des hommes dans toutes sortes de captivités.

Ta volonté propre va te conduire à cette vie où tu manges à la sueur de ton front ; c’est regrettable, qu’en dépit de ce sang versé dans le jardin de Gethsémené, plusieurs enfants de Dieu se trouvent encore dans la captivité des labeurs de la sueur de leur front.

Jésus a dit quand vous priez dites : « Que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Matthieu 6:10

Notre vie et nos prières doivent avoir un seul objectif : transférer sur la terre ce qui a été décrété au ciel.

C’est le seul moyen de ne pas vivre la vie où tu manges à la sueur de ton front.

Entre dans ta délivrance ce jour :

Sujets de prière :

Délivrance d’une volonté captive :

  1. Au nom du Seigneur Jésus-Christ et par la vertu du sang qu’Il a versé pour moi, je brise tout lien par lequel le diable tient ma volonté captive à :
  • La procrastination (le fait de remettre toujours à plus tard ce qui doit être fait maintenant)
  • Une volonté entêtée
  • Une volonté insoumise au Seigneur.
  1. Au nom du Seigneur Jésus-Christ, j’applique le sang de Jésus sur ma volonté et je me libère de toutes les chaînes de l’ennemi qui me tiennent captif dans l’indécision.
  2. Au nom de Jésus-Christ, je libère ma volonté de toute forme d’insoumission à la volonté de Dieu.
  3. Au nom de Jésus-Christ, je libère ma volonté de tout emprisonnement dans des habitudes malsaines.
  4. Au nom de Jésus-Christ, je libère ma volonté de toutes formes d’indépendance vis-à-vis de Dieu et je consacre ma volonté pour l’appliquer à chercher et à faire la volonté de Dieu.
  5. Je confesse que dans Son agonie dans le jardin de Gethsémané, Jésus-Christ a brisé le joug par lequel satan tenait ma volonté dans le manque de prière; je libère par conséquent ma volonté du manque de prière.
  6. Au nom de Jésus-Christ, je cache ma volonté sous le sang de Jésus-Christ.

Malédictions brisées et bénédictions libérées

  1. Au nom de Jésus-Christ, je brise sur ma vie toute malédiction qui consiste à manger à la sueur de mon front, je confesse que par ce sang versé par Jésus-Christ je suis libre.
  2. Au nom de Jésus-Christ, je brise de dessus moi toute malédiction :
  • D’improductivité
  • D’une vie de labeurs (de peines)
  • D’une vie de douleurs
  • D’une vie de souffrance
  • D’une vie qui sombre
  • D’une vie d’échec
  • D’une vie de frustrations
  • D’une vie de déception
  • D’une vie de mauvais choix.
  1. Au nom de Jésus-Christ, j’apporte par le sang de Jésus-Christ, la restauration totale à ma vie et je déclare dans ma vie :
  • La fertilité au nom de Jésus-Christ
  • L’abondance au nom de Jésus-Christ
  • La joie et l’allégresse dans mon travail au nom de Jésus-Christ
  • L’élévation et la promotion au nom de Jésus-Christ
  • La faveur de l’Eternel au nom de Jésus-Christ.
  1. Au nom de Jésus-Christ, je sors de chacune des situations suivantes dans ma vie
  • Un travail qui te donne le stress
  • Un travail qui te surmène
  • Un travail qui te rend malade
  • Un travail dont le salaire ne subvient pas à mes besoins
  • Un travail dont la paye est minable
  • Les crises économiques
  • Un système de travail capitaliste qui exploite continuellement ceux qui sont employés
  • Un travail enveloppé de la douleur et des maux.
  • Un patron qui rend la vie difficile
  • Des collègues qui font tout pour te voir tomber afin de prendre ton poste
  1. Continue à prier pour toi selon que le Seigneur te conduit!

Sois richement béni en Jésus-Christ.

II. SON COTÉ PERCÉ

Dieu a renfermé le salut de l’humanité dans la mort de Jésus-Christ.

Toutes les grâces, que Dieu puisse jamais accorder à un homme ont été renfermées dans le sang de Jésus-Christ.

Son âme fut brisée pour ta guérison intérieure:

  • Il a été brisé (ceci parle d’un état d’âme);

«Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.»        Esaïe 53:5

  •  Jésus a connu de telles blessures intérieures,
  • Jésus a été froissé, trahi, abandonné,
  • Il a subi le mépris,
  • Il a connu l’angoisse de l’âme,
  • La déception,
  • Il a été accusé faussement, etc.

Tout ceci pour que toute âme meurtrie soit guérie.

A la croix du calvaire il a déclaré le pardon à ceux qui le tuaient ; «Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. »   Luc 23:34

La guérison intérieure passe par le pardon.

Voici donc les grâces contenues dans ces blessures de Christ à la croix.

  1. La guérison intérieure :

«Mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.» Jean 19:34

Nous savons à partir de Genèse 2 :22 «L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. » que Dieu avait ouvert le côté de Adam pour lui produire une épouse. Eve fut tirée de la côte d’Adam.

De la même manière, pour donner une épouse à Jésus-Christ, Dieu a tiré du côté de Jésus ce sang et cette eau qui ont coulé.

Par le côté percé de Jésus, Dieu a relancé à nouveau l’opération qu’Il avait effectuée vis-à-vis d’Adam dans le jardin d’Eden.

Le côté de Jésus-Christ fût percé; ceci parle du domaine affectif et émotionnel de ta vie.

Jésus fut trahi et abandonné par Ses plus proches, ceux-là en qui, on pourrait dire, Il avait mis toute sa confiance ; dans les moments difficiles où Il avait besoin d’encouragement et de soutien, Pierre l’a renié trois fois, Ses disciples se sont endormis l’abandonnant seul dans les batailles de la prière dans le jardin de Gethsémané alors qu’il était en agonie.

Judas à qui Il avait donné toute Sa confiance(c’est à lui qu’Il avait confié la bourse de Son équipe) l’a trahi et vendu à vile prix.

Les trahisons, les déceptions et les blessures sont multiples dans notre vie au quotidien.

Je ne sais pas quelle est ta situation.

As-tu été abusé sexuellement, violé et tu souffres au-dedans de toi ? Cela t’a-t-il laissé des séquelles dont tu ne réussis pas à t’en séparer et à t’en défaire ?

Jésus-Christ a été abusé pour ta guérison intérieure, pour la guérison de ton âme et de tes émotions.

Ouvre-toi à Lui maintenant, et demande-Lui de te guérir de cette douleur que tu portes au-dedans de toi à cause de cet abus dont tu as été victime.

Pour que tu puisses connaître la guérison intérieure, il te faut tout d’abord pardonner à tous ceux-là qui t’ont fait du mal.

Sur la croix du calvaire, tandis qu’on se moquait de Jésus-Christ  et qu’Il était au fort de l’agonie de Son âme à cause des maltraitances et des injustices subies, Il s’est écrié : « Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ».

La condition première pour connaître la guérison intérieure que Jésus-Christ a pourvue pour toi par Son sang versé c’est de pardonner à tous ceux qui t’ont fait du mal.

Pardonne maintenant !

Ouvre ta bouche et déclare que tu pardonnes à telle et telle autre personne pour ces douleurs qu’elle t’a causées.

Le côté de Jésus-Christ a été percé pour ta guérison intérieure.

LA GUERISON INTERIEURE

  1. La déception et la frustration :

As-tu jamais connu la déception dans ta vie?

As-tu jamais été déçu?

Nous vivons dans un monde où il est difficile de parcourir des années de vie sans traverser des situations de déceptions.

  • Peut-être n’as-tu pas obtenu l’éducation que tu aurais aimé avoir, tes parents n’étant pas assez riches pour t’envoyer plus loin à l’école malgré ta brillance académique?

Tu te trouves aujourd’hui déçu et frustré  lorsque tu regardes à ta vie et à ce que tu aurais pu être si tu avais eu les mêmes grâces que d’autres.

  • Il se pourrait que tu aies dû être sacrifié afin que tes petits frères et sœurs aillent à l’école ; toi on t’a laissé à la maison pour prendre soin du bébé, ou encore il n’y avait pas assez d’argent pour vous envoyer tous à l’école et tu as été choisi, comme «le sacrifié» afin que les autres aillent à l’école.
  • Tu as peut-être aimé quelqu’un, vous aviez été ensemble pendant longtemps et au moment de se marier, il est allé épouser quelqu’un d’autre alors qu’il t’avait fait des promesses et tu avais investi « gros » dans sa vie en espérant que vous vous marierez. Aujourd’hui tu souffres dans ton âme de cette douleur et de cette trahison.
  • Il se pourrait qu’avant que tu te maries, ton fiancé te traitait comme une reine, avec beaucoup de douceur et de tendresse et il avait beaucoup d’affection pour toi. Dès que vous vous êtes mariés, il a totalement changé de veste, il est si dur vis-à-vis de toi, il te traite avec mépris, il découche et sort avec d’autres femmes et lorsque tu essaies d’en parler, il te traite avec violence, etc. et tu souffres dans ton âme de cette trahison, tu es déçue et frustrée par la vie.

Les déceptions dans la vie sont multiples et surviennent de plusieurs manières, mais elles portent toutes les même empreintes : elles apportent la déception, les frustrations et  elles laissent l’âme dans le déchirement et les blessures.

  • Une autre cause de déception dans ta vie pourrait être dans le domaine spirituel; tu es frustré peut-être parce que ta vie et ton ministère ne produisent pas les fruits que tu rêvais produire malgré tous les efforts que tu déploies. Le prophète Elie a connu de tels moments et il a été si abattu qu’il a demandé la mort.
  • Peut-être as-tu tellement investi ta vie sans réserve à servir le Seigneur et lorsque ton enfant a été malade, tu as crié à Lui pour la guérison et jeûné, mais l’enfant est décédé, et tu t’es senti abandonné par Dieu et « livré au ridicule ».

Quelle est cette situation de ta vie que tu as traversée et qui t’a laissé des marques de frustration et de déception?

  1. La réponse de Dieu à la déception et aux frustrations :

La première chose que tu dois savoir c’est que Dieu est souverain, et Il connaît clairement tout ce par quoi tu es passé et tout ce que tu as subi.

Il a vu, Il a été témoin de toutes tes douleurs.

La seconde chose à savoir c’est que Dieu permet les déceptions.

Il n’y a pas de déception qui survienne à un enfant de Dieu sans que Dieu ne le permette.

Le diable ne peut pas mettre sa main sur la situation d’un enfant de Dieu sans que Dieu ne le permette.

Job passa par de nombreuses situations qui avaient meurtri son âme, mais Dieu était et demeurait au contrôle.

Lorsque ses amis vinrent l’accuser faussement au fort de sa douleur et de son angoisse alors qu’il aurait espéré recevoir d’eux la consolation, Dieu était là et voyait toute cette attitude méchante, manquant de miséricorde de la part des amis de Job.

Dieu avait permis à satan de faire le mal à Job, mais Dieu avait mis les limites à ce que le diable pouvait faire : « L’Eternel dit à Satan: Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre; seulement, ne porte pas la main sur lui. Et Satan se retira de devant la face de l’Eternel. » Job 1:12

Dieu n’avait pas permis ces circonstances dans la vie de Job parce qu’il vivait activement dans le péché et que Dieu voulait le corriger ; NON !

Dieu n’utilise pas le diable pour corriger Ses enfants.

Personne ne prendra son enfant pour le jeter au milieu des serpents venimeux afin de le corriger pour qu’il soit plus sage ; NON !

Si nous les hommes nous ne pouvons pas faire cela, ne prêtonspas à Dieu de telles intentions!

Cependant Dieu utilise toute circonstance dans notre vie, tout événement dans notre vie pour accomplir Ses desseins.

Dieu avait déclaré dans le cas de Job : « L’Eternel dit à Satan: As-tu remarqué mon serviteur Job? Il n’y a personne comme lui sur la terre; c’est un homme intègre et droit, craignant Dieu, et se détournant du mal. » Job 1:8

Dieu utilisa ces circonstances difficiles, Dieu utilisa la déception de Job pour l’amener à Ses desseins :

  • Une plus grande connaissance de Dieu,
  • Une plus grande élévation,
  • Une plus grande prospérité.

Les déceptions de l’homme sont des nominations de Dieu.

Les déceptions causées par les hommes sont, si elles sont bien gérées, des plates formes de propulsion divine.

La Bible déclare que « L’Eternel renverse les desseins des nations, Il anéantit les projets des peuples; Les desseins de l’Eternel subsistent à toujours, Et les projets de son cœur, de génération en génération. » Psaumes 33 :10-11

Je peux t’assurer avec pleine confiance, que ces personnes, par leurs actes et leurs paroles ont projeté de te faire du mal, mais l’Eternel renverse leur dessein de méchanceté et cela ne va pas prospérer au nom de Jésus-Christ.

L’Eternel anéantit tous les plans du diable contre ta vie !

Ce que tu dois savoir c’est que : Dieu n’est pas l’auteur de toutes choses, mais Dieu est au dessus de toutes choses et Il gouverne toutes choses.

Il a le pouvoir de changer une situation de malheur en situation de bonheur et de bénédiction.

Voilà pourquoi le côté de Jésus a été percé.

« Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. » Esaïe 53:4

L’âme de Jésus était chargée de toutes nos douleurs causées par les frustrations et les déceptions.

L’angoisse, l’agonie de l’âme dont a souffert Jésus-Christ, furent pour ta guérison.

Aujourd’hui est venu pour toi le temps d’entrer dans ta guérison intérieure.

Avant que je ne te donne des directives de prière pour ta guérison intérieure je veux que tu saches ceci :

  1. Le manque de pardon et la culpabilité sont des blocages à la guérison intérieure :

Le manque de pardon et la culpabilité sont deux branches d’un même arbre.

Tu ne peux pas connaître la guérison intérieure si tu ne confrontes pas clairement le fait que tu dois pardonner à celui-là ou ceux-là qui ont abusé de toi.

Il te faut pardonner!

Le pardon est le pré-requis pour entrer dans les grâces qu’offrent les 7 blessures de Jésus-Christ.

La croix où Jésus a versé Son sang était le lieu de l’expression parfaite du pardon et de la miséricorde de Dieu. Personne ne peut jouir des bienfaits de la croix sans tout d’abord se placer sur le terrain de la miséricorde et du pardon.

Il te faut reconnaître que Dieu t’a pardonné pour des choses pires que tu as commises.

Chaque péché commis par une personne est une tentative de meurtre et une trahison contre Dieu.

Il n’y a personne qui mérite un seul instant le pardon de Dieu, cependant Dieu nous traite avec miséricorde et nous pardonne.

Cette personne qui t’a fait du mal n’a pas besoin de mériter ton pardon, aucun pardon n’a jamais, à aucun moment été un mérite; cette personne a été méchante certes, mais tu dois lui pardonner.

Il en va de soi pour ta libération.

Un adage dit « Un garde prisonnier est un prisonnier ».

Tant que tu gardes cette personne captive par ton manque de pardon, tu demeures prisonnier de tes blessures et de tes frustrations.

Pardonne maintenant, ouvre ta bouche et déclare le pardon à cette personne qui a abusé de toi.

La seconde chose à faire c’est au sujet de la culpabilité.

La culpabilité est une forme de manque de pardon, c’est le refus par toi de te pardonner d’avoir comme tu le penses au-dedans de toi :

« Eté si bête », ou « si naïve » ou « naïf ».

Ou encore « moins prudent » et tout ce que tu peux penser d’autre.

La culpabilité ne vient point de Dieu, Dieu ne culpabilise pas les gens c’est le diable qui le fait.

Dieu par le Saint-Esprit convainc pour amener à la repentance; la culpabilité est le chef d’œuvre du diable.

Il utilise tes émotions et tes sentiments pour te rendrecaptif de ses accusations, même au sujet du péché que tu as commis et dont tu t’es déjà repenti devant Dieu.

Rester dans la culpabilité est un mépris du sang de Jésus-Christ.

C’est le refus de te pardonner toi-même.

C’est rejeter la grâce de Dieu.

La culpabilité est le produit de ta justice propre, tu élèves ta justice personnelle au-dessus de la purification qu’octroie le sang de Jésus.

  • Repens-toi de ta justice propre, demande à Dieu de te laver de ce péché.
  • Repens-toi du manque de pardon vis-à-vis de toi-même.
  • Reçois le pardon par le sang de Jésus-Christ.
  • Prie et rejette toutes ces pensées et ces sentiments de culpabilité.
  • Prie et établis-toi dans ta position de racheté par le sang de Jésus-Christ.
  • Déclare sur toi-même que Jésus-Christ t’a pardonné et que tu te pardonnes et te sépares de ce passé.
  • Proclame que ces circonstances ont concouru à ton bien parce  que tu aimes Dieu.

Souviens-toi que le côté de Jésus a été percé pour ta guérison intérieure de toute douleur du passé, du présent et de l’avenir.

Jésus a porté sur Lui toutes tes frustrations, toutes tes blessures et douleurs, toutes tes déceptions.

Puisqu’Il les a portées, tu n’as plus besoin de les porter, il est temps pour toi d’être guéri!

PRIÈRES DE GUÉRISON INTÉRIEURE

N’oublie pas que ces prières ne peuvent pousser Dieu à agir que si tu as suivi les étapes de pardon que nous avons annoncées plus haut.

  1. Confesse que Jésus-Christ t’aime et qu’Il était au contrôle de chacune de ces circonstances aucours desquelles tu as été blessé et déçu.
  2. Confesse que toutes choses concourent à ton bien selon la parole de Dieu : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » Romains 8:28

Confesse que cette circonstance a concouru à bâtir quelque chose de bien dans ta vie de la part du Seigneur.

  1. Dis au Seigneur que même comme tu ne comprends pas en quoi cela a concouru à ton bien, tu le déclares tout de même parce que Sa Parole est la vérité.
  2. Demande pardon à Dieu pour tout apitoiement sur toi-même et toutes les mauvaises attitudes que tu as développées depuis cet évènement.
  3. Au nom de Jésus-Christ, libère ta pensée et tes émotions de cet évènement et de toute personne impliquée dans cet évènement (que cette personne ait fait du mal ou qu’elle ait été indifférente).
  4. Au nom de Jésus-Christ, applique le sang de Jésus sur ces évènements de ta vie et déclare ta libération de toutes les blessures intérieures.
  5. Au nom de Jésus-Christ, applique le sang de Jésus-Christ à tes sentiments, à ta pensée, à tes émotions et à ta volonté et reçois Sa guérison au nom de Jésus.
  6. Demande au Seigneur de stopper tout saignement de tes émotions et de tes sentiments maintenant.
  7. Au nom de Jésus-Christ, commande à tout démon qui serait entré dans ta vie à travers ces blessures de sortir maintenant (insiste dans la prière et chasse-les au nom de Jésus-Christ).
  8. Prie pour te couvrir sous le sang de Jésus-Christ.

Amen!

Maintenant que tu es guéri et libéré, je veux que tu saches une chose :

Tu es maintenant un puissant instrument entre les mains de Dieu pour comprendre ceux qui passent par ce par quoi tu es passé et les conduire à la guérison et à la délivrance.

Je veux que tu saches qu’il a fallu que Joseph dans la Bible, soit haï par ses frères et vendu par ceux-ci afin de devenir plus tard celui qui allait les délivrer.

Joseph était passé par toutes ces maltraitances et toutes ces trahisons pour être le précurseur de leur délivrance ; c’est aussi le cas pour toi.

Va et commence à rendre ministère à ceux qui sont passés par les mêmes chocs et frustrations que toi; le Seigneur va t’utiliser puissamment.

Tu es son instrument qu’Il S’est choisi.

Après que Job fut passé par toutes ces douleurs, Dieu dit aux amis de Job d’aller afin que Job prie pour eux de peur que le malheur ne leur arrive ; Job fut un puissant ministre entre les mains de Dieu.

« Après que l’Eternel eut adressé ces paroles à Job, il dit à Eliphaz de Théman: Ma colère est enflammée contre toi et contre tes deux amis, parce que vous n’avez pas parlé de moi avec droiture comme l’a fait mon serviteur Job.Prenez maintenant sept taureaux et sept béliers, allez auprès de mon serviteur Job, et offrez pour vous un holocauste. Job, mon serviteur, priera pour vous, et c’est par égard pour lui seul que je ne vous traiterai pas selon votre folie; car vous n’avez pas parlé de moi avec droiture, comme l’a fait mon serviteur Job. »          Job 42:7-8

Sois béni et va servir d’instrument de guérison des multitudes entre les mains de Dieu.

Malédictions brisées et bénédictions libérées

  • Célibat
  • Divorce
  • Manque d’harmonie
  • La solitude, le rejet, le retrait sur soi-même
  • Malédiction des relations brisées
  • Restauration et guérison des relations époux-épouse
  • Restauration des relations parents-enfants

Son âme fut brisée pour ta guérison intérieure

  • Il a été brisé (ceci parle d’un état d’âme)

«Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.» Es53:5

  •  Jésus à connu de telles blessures intérieures
  • Jésus a été froissé, trahi, abandonné
  • Il a subit le mépris
  • Il a connu l’angoisse de l’âme
  • La déception
  • Il a été accusé faussement

Tout ceci pour que toute âme meurtrie soit guérie

A la croix du calvaire il a déclaré le pardon à ceux qui le tuait «Jésus dit: Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort. »          Luc 23:34

La guérison intérieure passe par le pardon

Tu dois pardonner et ensuite prendre le baume «Never fail» du sang de Jésus qui a coulé de son cœur blessé et poignardé pour l’appliquer à tes frustrations et blessures.

  • Guérison de toutes maladies cardiaques
  • Guérison de toutes maladies émotionnelles
  • Etc.

Que Dieu te bénisse au nom de Jésus-Christ son merveilleux Fils.

Amen

Cliquez pour lire la suite

Par Léopold Nembouet, serviteur de Jésus-Christ.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE REPONSE