« Il se leva, mangea et but; et avec la force que lui donna cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à la montagne de Dieu, à Horeb. Et là, il entra dans la caverne, et il y passa la nuit. Et voici, la parole de l’Éternel lui fut adressée, en ces mots: Que fais-tu ici, Elie?

Il répondit: J’ai déployé mon zèle pour l’Éternel, le Dieu des armées; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie. L’Éternel dit: Sors, et tiens-toi dans la montagne devant l’Éternel! Et voici, l’Éternel passa. Et devant l’Éternel, il y eut un vent fort et violent qui déchirait les montagnes et brisait les rochers: l’Éternel n’était pas dans le vent. Et après le vent, ce fut un tremblement de terre: l’Éternel n’était pas dans le tremblement de terre.

Et après le tremblement de terre, un feu: l’Eternel n’était pas dans le feu. Et après le feu, un murmure doux et léger. Quand Elie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles: Que fais-tu ici, Elie?

Il répondit: J’ai déployé mon zèle pour l’Éternel, le Dieu des armées; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie. L’Éternel lui dit: Va, reprends ton chemin par le désert jusqu’à Damas; et quand tu seras arrivé, tu oindras Hazaël pour roi de Syrie. Tu oindras aussi Jéhu, fils de Nimschi, pour roi d’Israël; et tu oindras Elisée, fils de Schaphath, d’Abel-Mehola, pour prophète à ta place ». Rois 19 : 8 – 16

Cette histoire bien connue du prophète Elie nous montre que Dieu Se révèle dans un murmure doux et léger. Comme Elie était en fuite devant Jézabel, Dieu lui donna un rendez-vous sur la montagne de Dieu à Horeb. Comme chaque dimanche, après avoir traversé plusieurs situations et événements qui nous troublent pendant la semaine, Dieu nous donne un rendez-vous dans nos églises. Et nous nous y rendons.

Au lieu de rencontre avec Dieu, la Bible dit qu’il y eut un vent violent mais Dieu n’était pas dans le vent. Ce vent violent peut ressembler à un moment de louange. Très souvent telle est notre expérience après un moment intense de louange, pas de rencontre avec Dieu, nous sommes alors les mêmes, pas de nouvelles directives de Sa part ; nos émotions ont été surchauffées, mais nous sommes restés les mêmes, transportant les mêmes préoccupations de nos cœurs avec lesquelles nous sommes venus à l’église.

Puis, il y eut un tremblement de terre, Dieu n’était pas dans le tremblement de terre. Ce moment peut être identifié comme un moment de délivrance, les gens tombant de gauche à droite, parce qu’ils sont délivrés de l’emprise des démons ; mais pas de nouvelle communion avec Dieu, nous sommes alors les mêmes, tels que sommes entrés dans la salle d’église.

Ensuite, il y eut du feu, mais Dieu n’était pas dans le feu. Le feu ici peut correspondre à un moment de prophéties de toutes sortes. Ce sont souvent des moments surexcitants, l’atmosphère est chargée du feu, les prophéties sont si puissantes.

Telle est le plus souvent notre expérience, mais pas de fraîche touche avec Dieu, pas de nouvelle rencontre avec Lui. Nous sommes alors les mêmes personnes comme lorsque nous sommes arrivés dans la salle de réunion de l’église.

Enfin, Il y eut un murmure doux et léger, puis la Bible nous dit que Dieu était là.

Pas un bruit doux et léger mais un murmure doux et léger. Le Saint-Esprit ne fait pas de bruit, mais des murmures. Lorsque quelqu’un murmure, il vous faut faire silence si vous voulez l’écouter. Il nous faut apprendre à faire silence à l’intérieur pour écouter chacun de Ses murmures.

Un murmure appelle à être très attentif si l’on veut écouter; il faut être tourné de cœur vers la personne qui murmure si nous devons l’entendre.

Lorsque le Saint-Esprit est là,  de quoi nous parle-t-Il ? Et Dieu dit à Elie : que fais-tu ici ? V13 « Quand Elie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit et se tint à l’entrée de la caverne. Et voici, une voix lui fit entendre ces paroles: Que fais-tu ici, Elie? »

Lorsque le Saint-Esprit est là, il nous parle de la situation que toi et moi nous traversons.

Que fais-tu dans cette situation ?

Que fais-tu dans cette condition ?

Que fais-tu dans cette situation de régression ?

Que fais-tu dans cette situation de découragement ?

Pourquoi restes-tu assis là à murmurer et te plaindre ?

Que fais-tu dans cette culpabilité alors que le Père t’a pardonné ?

Pourquoi restes-tu si passif ?

Pourquoi dors-tu si longuement ?

Quand enfin te réveilleras-tu de ton sommeil ?

Etc.

Et ensuite Dieu dit à Elie, va, reprends ton chemin par le désert. Lorsque Dieu est là, Il donne Sa Direction, va et fais ceci, va et fais cela. Dans un culte ou une réunion avec les croyants on peut tout programmer mais pas le moment du murmure du Saint-Esprit.  Le Saint-Esprit S’adresse à chaque croyant dans un murmure doux et léger à différents moments de nos réunions. Ce moment peut arriver pendant la prière d’ouverture, pendant la louange, l’adoration,…, la prière de clôture. Nous devons donc être capables de discerner l’instant de Sa visitation et le ministère qu’Il veut nous rendre lorsque nous sommes dans Sa présence.

Lorsqu’Elie répondit à  Dieu au Verset 14 « Il répondit: J’ai déployé mon zèle pour l’Eternel, le Dieu des armées; car les enfants d’Israël ont abandonné ton alliance, ils ont renversé tes autels, et ils ont tué par l’épée tes prophètes; je suis resté, moi seul, et ils cherchent à m’ôter la vie. »

L’Eternel ne força pas Elie, à poursuivre sa mission, celle de ramener le cœur des israélites à Lui. Dieu ne discuta rien avec lui et ne lui obligea pas à poursuivre sa mission. Dieu ne lui rappela même pas comment il pria et le feu tomba du ciel pour consumer l’offrande devant les prophètes de baal, et les autres miracles qui avaient accompagné son ministère. Dieu avait fini avec le grand prophète Elie, parce que son cœur était devenu grand : « Moi j’ai eu du zèle, je suis plus zélé, c’est moi… » Elie avait perdu le cœur de petit enfant. Dieu avait déjà fini avec le grand prophète à cause de l’orgueil.

Combien de dirigeants d’églises se sont  disqualifiés devant Dieu à cause de l’orgueil  (même s’ils demeurent dirigeants devant les hommes)?

Il y a lieu de prier pour nous et pour nos pasteurs afin que Dieu nous préserve de tout orgueil, de se voir supérieur aux autres, de toute hauteur et qu’Il nous aide à marcher humblement devant Lui chaque jour.

SUJETS DE PRIÈRE:

1-Seigneur, enseigne-moi à discerner Ta présence et à entendre Ta voix à travers les murmures doux et légers du Saint-Esprit.

2-Seigneur, accorde-moi d’aller aux réunions chrétiennes avec beaucoup d’attente de Te rencontrer.

3-Seigneur, accorde-moi de développer la sensibilité spirituelle qui me fera discerner Ton murmure doux et léger à toi adressé.

4-Seigneur, que je ne me contente pas des émotions surchauffées par la louange, les danses et autres, mais que mon focus soit Toi, et le son de Ta voix que je dois entendre et qui me donnera un sens nouveau de direction et d’orientation.

5- Seigneur, visite-moi afin que je sache me retirer seul avec Toi pour chercher Ta face à travers chaque situation de la vie par laquelle je passe.

6- Seigneur, préserve mon cœur, et celui de Tes ministres de devenir grand devant Toi. Préserve-nous de toute forme d’orgueil, de surestimation de soi, d’un esprit hautain.

Par pasteur Excellent F

LAISSER UNE REPONSE