Jacques 1:2-3 « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. »

Une épreuve est un test que l’on fait passer à une personne ou un matériel, pour s’assurer de sa capacité à fonctionner ou à supporter les pressions ou charges rattachées à son utilisation. Elle permet de déceler les failles ou les imperfections afin de pouvoir les corriger, et améliorer ainsi les fonctionnalités de la personne ou de l’objet en vue d’une utilisation adéquate et fructueuse.

L’Eternel Dieu Tout Puissant est le Dieu créateur de l’univers et de la terre. Par Sa Sagesse et Sa puissance Il a fait toute chose pour Sa Gloire. Il est et demeure l’Architecte suprême, et tout ce qu’Il a fait est pour un But. Parce que toutes choses ont été faites pour Sa gloire, Il veille à ce que Ses investissements portent du fruit et comme un bon potier, Il sait prendre Son temps pour donner la forme adéquate à tout vase de destinée, que toi et moi nous sommes.

La parole de Dieu dans 1 Pierre 2 : 4-5  nous dit ceci : « comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ ». A partir de ce verset, nous pouvons déduire que nous sommes des pierres vivantes que Christ utilise pour bâtir une maison spirituelle qui est Son temple et donc la demeure du Saint-Esprit (Maison Spirituelle) ; Il fait également de nous Ses serviteurs (un Saint Sacerdoce). Il est également à noter que, le Seigneur Jésus est à l’œuvre pour bâtir Son Royaume qui est le Royaume des cieux ; toi et moi sommes donc des pierres qui constituent ce Royaume.

Pour bâtir une maison, on utilise divers matériaux de différentes natures. Ces matériaux sont fabriqués avec soin et précision pour que l’assemblage puisse tenir et faire face aux intempéries. De la même façon, le Seigneur Jésus, pour bâtir Son Royaume, Se rassure toujours que les matériaux qu’Il utilise soient de bonnes qualités pour pouvoir faire face à l’ennemi qui est Satan, l’adversaire de Dieu et de Son peuple. Et nous ne pouvons pas servir dans un quelconque domaine de la vie si nous n’avons pas appris dans ce domaine-là, sinon nous serons juste improductifs et ferons beaucoup d’erreurs ; et le Seigneur, pour nous enrober dans Son service, S’assure que nous ayons acquis la connaissance nécessaire et suffisante.

COMMENT EST-CE QUE DIEU NOUS ÉPROUVE ?

  • L’épreuve de La fondation :

Actes 4 :11 -12 «Jésus est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. »

La fondation de toute maison détermine son envergure et sa durée. Dieu pour bâtir Son Royaume c’est rassuré d’avoir pour fondement Sa Parole, et la Parole de Dieu est Jésus-Christ qui est Dieu et qui vit éternellement. Dieu est Lui-même à la fondation de Son Royaume. Parce qu’Il est un Dieu Grand, Puissant, Glorieux, Saint, Eternel…, Son Royaume est le reflet de Sa personne. L’humain que nous sommes ne peut être un élément constitutif de ce Royaume que s’il a pour fondement Jésus-Christ. Seuls ceux qui ont Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur peuvent être posés comme Pierre de construction dans le Royaume de Dieu. L’angle d’un homme est le symbole de son cœur. Quand nous venons à Jésus, quand nous entrons dans Son Royaume par la nouvelle naissance (Jean 3 :3 «Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. »), Dieu nous éprouve pour voir si nous sommes sérieux dans notre conversion et notre engagement à Le suivre. C’est pour cela qu’après la conversion, le Seigneur permet que le croyant vive un ou plusieurs des événements suivants:

  • La persécution :

Marc 4:17 « mais ils n’ont pas de racine en eux-mêmes, ils manquent de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, ils y trouvent une occasion de chute. »

Plusieurs personnes après leur conversion sont violemment agressées par leurs proches, battues et rejetées. Souvent elles sont contraintes d’aller à l’encontre de la parole de Dieu qu’elles ont reçue. Tout ceci étant permis par Dieu pour éprouver leur foi. Si le croyant fuit une telle souffrance ou décide de désobéir à la parole de Dieu pour un quelconque confort, Il serait en train de renier son Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

  • Le renoncement :

Luc 14:33 « Ainsi donc, quiconque d’entre vous ne renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple. »

Avant de venir au seigneur, plusieurs d’entre nous avions été attachés profondément à des personnes (ami, copain, père, mère, frère, sœur, etc.), à des pratiques occultes, à des emplois ou occupations malsaines, à des objets et bien d’autres choses, et quand nous venons à Christ, le Saint-Esprit nous instruit d’abandonner toutes ces personnes ou ces choses-là ; et  Il est toujours douloureux ou coûteux de renoncer pour Christ. Imaginons une jeune fille qui vivait dans l’immoralité sexuelle avec un homme qui s’occupait de sa nutrition, son vêtement et sa scolarité. Si elle n’est pas attachée intérieurement à Jésus elle serait tentée de s’accrocher à toutes ces choses au détriment de sa relation avec Dieu.

  • Le manque :

Exode 16:3 « Les enfants d’Israël leur dirent : Que ne sommes-nous morts par la main de l’Eternel dans le pays d’Egypte, quand nous étions assis près des pots de viande, quand nous mangions du pain à satiété ? Car vous nous avez menés dans ce désert pour faire mourir de faim toute cette multitude. »

Quand nous étions dans le monde, nos vies et nos actions pécheresses nous procuraient un certain confort ou avantage et nous nous en étions habitués. Parfois ces choses étaient mises dans nos vies par le diable afin que cela puissent lui servir de moyen de dissuasion ou de tentation quand nous voudrions nous défaire ou séparer de Lui. Quand nous venons à Christ, le goût ou l’attachement à ces choses sont encore dans nos cœurs. Dieu pour nous en délivrer, crée des situations qui nous emmènent à être dans le besoin de ces choses et S’assure qu’il nous soit difficile de les acquérir afin que nous ayons la pensée et le choix de nos valeurs renouvelées, Il veut que nous affirmions notre choix de Lui coûte que coûte.

  • l’épreuve du caractère:

Une autre caractéristique de la vie chrétienne, et même la plus fondamentale est l’amour. Le Seigneur nous dit dans Jean 13:34 « Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. »

En tant que enfant de Dieu, nous devons nous aimer les uns les autres, et aimer notre prochain. Le caractère chrétien est gouverné par l’Amour car Dieu Lui-même est Amour. L’Eternel pour bâtir en nous ce caractère nous éprouve. Très souvent nous sommes accusés, critiqués, blâmés, maltraités, méprisés par notre entourage ou nos proches. Ce sont des moyens utilisés par le Seigneur pour bâtir notre caractère. Dieu veut que dans de telles circonstances nous ne nous plaignions pas, ni nous vengions, mais que nous pardonnions et manifestions l’amour car cela est Sa nature. La communion fraternelle est un moyen efficace pour connaître du progrès dans le changement de caractère. Les différents frottements, conflits ou contradictions que nous avons avec nos frères sont les moyens que Dieu utilise pour exposer notre mauvais caractère afin que nous puissions recourir à lui dans la repentance et la prière pour la délivrance et la sanctification. Mais si nous sommes de nature à fuir les chocs ou les autres, de peur d’être frustrés, il sera difficile pour nous de connaître un changement profond dans notre caractère.

C’est en supportant patiemment les offenses et la maltraitance que le Seigneur Jésus-Christ est mort à la croix du calvaire pour notre salut. Dieu ne peut pas nous confier la charge de berger ou de leadership dans Son église si au préalable Il ne nous a pas testés sur le terrain du caractère; sinon nous serions comme des mercenaires qui voient le danger et abandonnent les brebis aux loups, nous serions comme ces dirigeants ou pasteurs qui abandonnent le troupeau ou une brebis quand elle est faible ou rebelle.

  • L’épreuve de mon service

La Bible nous présente Moise comme étant le serviteur de Dieu ayant été le plus patient de la terre. Pendant qu’il dirigeait le peuple d’Israël, il a connu de nombreuses plaintes, critiques, le rejet, de fausses accusations et même la haine de la part de ses frères. Malgré tout ceci il n’a pas permis que l’Eternel puisse détruire Israël pour susciter un autre peuple à travers lui à cause de leur péché. Grâce à sa patience en leur endroit, il a contribué à leur salut.

Par la patience du Seigneur Jésus-Christ à notre égard, nous avons connu le salut. Car pour nous Il a été méprisé, rejeté, battu, injurié, crucifié…, mais il n’a pas regardé à tout cela, Il est allé à la croix pour toi et moi.

Dieu pour S’assurer que nous portions de tels fruits, nous fera passer par des épreuves. Plusieurs d’entre nous avions abandonné nos assemblées, nos lieux de travail, nos villages et nations, nos responsabilités, à cause de l’impatience. Plusieurs ont abandonné des brebis à cause de l’impatience. Dieu, pendant qu’Il nous prépare au service ou nous emmène dans Son service, permettra que nous soyons incompris, critiqués, haïs, injuriés, méprisés, etc.

Pour diriger un peuple nous avons besoin d’avoir des cœurs de père et aimer ceux que nous dirigeons. Sinon, nous allons facilement rejeter, blâmer et maltraiter le peuple que nous dirigeons à la moindre contradiction ou maladresse de leur part. C’est par des épreuves que Dieu donne à un Homme le cœur de père ou de mère. C’est par des épreuves que Dieu voit si nous sommes fidèles et loyaux dans le service ou la tâche qu’il nous a confiés. C’est par des épreuves que Dieu voit si nous voulons et cherchons l’excellence et la qualité dans le service. Dieu avait donné à Adam la responsabilité de cultiver et de garder le jardin d’Eden. Cultiver veut dire travailler pour Dieu, être au service de Dieu par nos labeurs et nos efforts avec tout le prix à payer. Garder signifie prendre soin de, prendre soin du champ que Dieu nous a confié, du peuple que Dieu nous a confié…, donc ayant tout ceci en vue, nous ne pouvons pas abandonner notre service pour une raison quelconque.

Bien-aimés, les épreuves sont un grand instrument de Dieu pour nous donner la forme qu’Il nous veut avoir. Ne te plains d’aucune épreuve, quelle que difficile qu’elle puisse être. Coopère avec Dieu pour en tirer profit au maximum.

Par pasteur Francis Emmanuel KENGNE

 

LAISSER UNE REPONSE