Partie 2 : POURQUOI Y A-T-IL TANT DE MORT DANS L’ÉGLISE ?

Nous avons dit dans notre dernier article, parlant de chasser la mort hors de l’église qu’il y a trois types de ministres de la Parole dans le monde en ce moment :

  • Il y a ceux qui sont mis en scène, mis en avant directement par l’enfer

La Bible dit que ce sont des loups revêtus de vêtements de brebis.

« Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. » Matthieu 7:15

  • Il y a une autre catégorie de ministres qui sont mis en scène, qui sont mis au devant par leurs ambitions personnelles, par la chair ou encore par les hommes ; les hommes les votent et les établissent serviteurs de Dieu quand Dieu Lui-même ne les reconnaît pas du tout.

Ils apportent dans la maison de Dieu un feu étranger, ils n’ont été ni connus ni recommandés par le Saint-Esprit, ils font exactement comme avaient fait les fils d’Aaron.

« Les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus; ils apportèrent devant l’Eternel du feu étranger, ce qu’il ne leur avait point ordonné. » Lévitique 10:1

Leur ministère est un feu étranger (même si cela semble attirer une multitude de personnes qui n’ont pas de discernement) ; le Saint-Esprit ne les a pas envoyés, ils ont fabriqué ce qu’ils appellent « leur ministère » pour assouvir des désirs personnels et charnels.

Ils entendront le Seigneur leur dire ces paroles s’ils ne se repentent pas : « Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Matthieu 7:23

  • La troisième catégorie de ministres est ceux qui sont mis en scène par le Saint-Esprit ; Pierre et Jean font partie de cette catégorie.

Ce sont des gens que le Saint-Esprit a envoyés, Il les a oints et les a mis à part pour une mission claire.

Les deux premiers apportent la mort dans l’église, même s’ils font des semblants de miracles.

La Bible ne dit-elle pas « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. » Matthieu 24:24

Les miracles aussi grands fussent-ils ne veulent pas dire que Dieu est là.

Plusieurs miracles sont des instruments de séduction du diable.

Il y a certes des miracles qui doivent accompagner ceux qui ont cru comme le dit la Bible dans Marc 16:17  « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues, … ». Mais n’allons pas croire que tous les miracles que nous voyons de nos jours sont du Saint-Esprit !

Au temps même de Jésus, il y avait des miracles accomplis avec la puissance du diable :

« Les pharisiens, ayant entendu cela, dirent: Cet homme ne chasse les démons que par Béelzébul, prince des démons. (…) Et si moi, je chasse les démons par Béelzébul, vos fils, par qui les chassent-ils? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. »

Matthieu 12:24-27

Il y a eu cette discussion entre Jésus et les pharisiens ; ces derniers disaient que Jésus chassaient les démons avec la puissance de Béelzébul et Jésus leur a répliqué en leur demandant par quelle puissance leurs fils spirituels chassaient-ils les démons ?

Nous voyons bien que les pharisiens connaissaient très bien ces miracles accomplis par la puissance de béelzébul.

Il faut être naïf pour croire aujourd’hui que tout miracle vient du Saint-Esprit.

Les faux prédicateurs et les faux miracles apportent la mort spirituelle dans l’Eglise parce que trop d’enfants de Dieu se sont livrés sans discernement à croire à ces esprits séducteurs.

Il y a la mort dans l’Eglise aujourd’hui parce que l’église est constituée de trop de bébés spirituels qui ne distinguent ni leur gauche ni leur droite et sont emportés à croire du n’importe quoi.

Il y a la mort dans l’Eglise aujourd’hui parce que trop de prédicateurs ne connaissant pas les profondeurs en Dieu, ils continuent à donner après 10 ans,  20 ans du lait spirituel à leurs brebis ; ils ne connaissent pas les sentiers des aliments solides comme disait Paul aux hébreux « Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. » Hébreux 5:12

PIERRE ET JEAN MIS EN SCÈNE PAR LE SAINT-ESPRIT :

J’ai lu beaucoup sur les hommes de Dieu de l’histoire, je n’ai vu dans toute leur biographie aucun d’entre eux être mis en scène sur les plates formes spirituelles sans une vie véritable de prière.

Bien qu’ils aient eu tous des ministères différents et variés, il y a une chose de commun dans la vie de tous ces héros de Dieu : Ils priaient ardemment.

Pierre et Jean se dirigeaient au lieu de la prière, ils n’étaient pas des gens se promenant avec les titres d’apôtre ou de prophète ; ils étaient des gens versés dans la prière et dans les Écritures, voici la confession des apôtres de l’église primitive « Et nous, nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole. » Actes 6:4

La prière était le travail même des apôtres, ce n’était pas un titre pour attirer sur soi le respect. C’était un appel du Seigneur qui faisait de ces gens les derniers de tous les hommes et les moindres de tous les saints.

« Car Dieu, ce me semble, a fait de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte, puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. » 1 Corinthiens 4:9

Pierre et Jean arrivèrent là,  à l’entrée du lieu de prière par la porte où était placé le boiteux.

Pierre ayant fixé les yeux sur lui (Verset 4,5) quelque chose de la compassion de Dieu frappa les cœurs de ces apôtres.

Ce n’est pas l’argent de cet homme qui frappa le cœur de ces apôtres comme c’est le cas de plusieurs de nos apôtres aujourd’hui qui ont l’art de voir et d’être frappés par le porte-monnaie des fidèles.

Non ! Ces apôtres furent émus de compassion pour ce boiteux.

Et Pierre adressant la parole dit : « Regarde-nous ».

Pierre s’effaça, il ne dit pas « regarde-moi » mais « regarde-nous ».

Est-ce que nous savons nous effacer pour faire primer les intérêts du corps ?

Est-ce que nous savons nous effacer afin que l’honneur (s’il faut ainsi le nommer) soit donné aux autres ?

Il y a la mort dans l’Eglise parce que trop de gens remplis d’eux-mêmes font toute chose pour être vus et pour avoir la supériorité sur les autres.

Pierre manifesta une grande attitude d’humilité, il en faut dans le cœur pour pouvoir utiliser le langage « nous » lorsque ça affaire à un acte de célébrité.

L’humilité est une marque de ceux là qui sont mûrs spirituellement, de telles personnes connaissent Dieu, Jean pouvait leur écrire en disant : « Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. » 1 Jean 2:13

Pierre, qui avant discutait la première place pour être assis à la droite de Jésus dans le royaume des cieux, était devenu quelqu’un qui savait s’effacer pour laisser émerger tout un groupe.

Pierre, regardant à ce boiteux s’est certainement souvenu de ce regard plein d’amour que le Seigneur lui avait adressé après qu’il l’eut renié trois fois cette nuit fatidique. La Bible raconte cette histoire en disant :

« Pierre répondit: Homme, je ne sais ce que tu dis. Au même instant, comme il parlait encore, le coq chanta. Le Seigneur, s’étant retourné, regarda Pierre. Et Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite: Avant que le coq chante aujourd’hui, tu me renieras trois fois. » Luc 22:60-61

Pierre s’était souvenu de ce regard plein de compassion du Seigneur à son endroit alors qu’il venait de le renier trois fois.

Je veux que tu saches que quelle que soit ta condition spirituelle présente, Jésus te regarde avec des yeux pleins d’amour et de compassion.

Jésus ne t’a jamais rejeté, il t’aime d’un amour éternel.

A toi qui a renié Jésus-Christ en retournant dans tes pratiques de péchés anciens, Jésus-Christ te regarde avec des yeux pleins de miséricorde et Il te dit « reviens à moi mon enfant ».

Tout n’est pas fini pour toi, Jésus a encore des choses bien plus grandes pour toi et pour ta vie.

C’est ce Pierre qui avait renié Jésus trois fois qui allait être puissamment utilisé dans le miracle que nous découvrons dans ce passage.

Il est temps pour toi de revenir au Seigneur.

J’entends le Saint-Esprit te dire à toi qui lis cet article en ce moment : « Mon fils, donne-moi ton cœur, Et que tes yeux se plaisent dans mes voies. » Proverbes 23:26

L’Eglise connaît la mort parce que trop de cœurs des chers et précieux enfants de Dieu se sont éloignés de Lui ; l’amour du monde et l’amour des choses qu’il y a dans le monde ont occupé trop de cœurs.

Revenons à Pierre et Jean :

Pierre fixant les yeux sur ce boiteux vit la miséricorde de Jésus atteignant cet homme et le transformant.

Pierre a vu quelque chose dans l’invisible à partir de sa propre expérience avec Jésus-Christ.

La foi véritable tire sa substance de la Parole de Dieu, mais tant que la Parole de Dieu ne t’a pas projeté dans la vue dans l’invisible tu ne peux pas t’en approprier.

La Bible dit au sujet des hommes de la foi dans Hébreux 11 :13 « C’est dans la foi qu’ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu’ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. »

Tous les hommes de la foi ont toujours vu quelque chose au-delà du naturel.

« C’est par la foi qu’il quitta l’Égypte, sans être effrayé de la colère du roi; car il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible» Hébreux 11:27

Il ne peut pas avoir de véritable foi sans une perception des choses invisibles au travers de la Parole.

La Parole de Dieu, lorsqu’elle est bien lue ou bien prêchée ouvre l’entendement spirituel et donne la visibilité spirituelle.

Habakuk pouvait dire : « J’étais à mon poste, Et je me tenais sur la tour; Je veillais, pour voir ce que l’Eternel me dirait, Et ce que je répliquerais après ma plainte. » Habakuk 2 :1

Il dit clairement qu’il veillait pour voir ce que dirait l’Eternel.

Pour pouvoir voir ce qui est dit, il faut que ce qui est dit ouvre les yeux et donne une clarté de vue ; c’est ce que la Parole de Dieu fait ; elle permet de voir les choses comme Dieu voit, elle illumine les yeux du cœur.

Si tu ne réussis pas à percevoir quelque chose de clair au travers de la Parole de Dieu, tu ne peux pas avoir une foi véritable.

Pierre avait vu quelque chose sur le plan spirituel et il s’apprêtait à l’amener à l’existence sur le plan physique.

Lorsqu’un homme marche par le Saint-Esprit, il a la facilité à voir les choses au-delà du visible, il perçoit les choses selon Dieu et il peut alors savoir comment agir selon Dieu.

Marcher par l’Esprit permet de voir les choses selon l’Esprit et non selon la chair.

Les sphères de l’Esprit sont les sphères des possibilités illimitées de Dieu.

Celui qui marche par l’Esprit ne connaît pas de limite; il est comme le vent « Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. » Jean 3 :8

Il est comme un fleuve qui coule et que rien ne peut arrêter : « Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. » Jean 7 :38 – 39

L’Eglise connaît et vit la mort spirituelle parce que les saints ont décidé de ne pas aller plus loin que le parler en langues dans leurs expériences avec le Saint-Esprit.

Où sont ces héros de Dieu de ce 21ème siècle qui vont pénétrer de nouvelles sphères du Saint-Esprit et apporter à l’Eglise les pluies bénies de leurs expériences profondes dans l’Esprit ?

Où sont ces hommes et femmes de foi qui vont oser s’élever dans les hauteurs de leurs expériences avec le Saint-Esprit afin de pouvoir recevoir du trône de la grâce quelque chose de sa glorieuse puissance non encore expérimentée par l’Église pour faire face à tous ces fils de Béelzébul et à toutes ces filles de Jézabel qui se sont livrés sans frein à œuvrer pour voir venir le règne de la bête ?

Bien-aimés si nous sommes sérieux, prions pour que Dieu suscite de telles personnes dans l’Eglise maintenant. Le besoin est urgent et pressant, c’est un SOS.

Lorsque des hommes remplis du Saint-Esprit s’avanceront dans cette génération maudite par l’ivresse du péché et du mal, prends garde Satan, car tu souffriras sérieusement.

Lorsque Pierre et Jean entrèrent en scène par le Saint-Esprit, ils étaient des gens remplis du Saint-Esprit et marchant par l’Esprit.

Il n’y a pas d’impossibilités pour celui qui opère par l’Esprit. Les limites humaines fondent et disparaissent dès qu’on touche les sphères de l’Esprit.

Pierre et Jean ici ne fonctionnaient pas dans le naturel.

Ils marchaient par l’Esprit.

Ils voyaient par l’Esprit.

Ils touchaient et interprétaient les choses par l’Esprit.

Ils parlaient par l’Esprit.

Combien c’est glorieux de vivre une telle vie!

Le verset 5 de notre passage dit : « Et il les regardait attentivement, s’attendant à recevoir d’eux quelque chose. »

Ceci nous parle de quelques éléments de l’attitude de cœur qui produit les miracles et apporte la vie dans l’église.

  1. Regarder attentivement :

Trop de choses distraient les croyants aujourd’hui, l’une des plus grandes armes de satan contre cette génération c’est la distraction.

Combien de personnes savent encore regarder attentivement à Dieu dans leur dévotion personnelle ?

Leurs pensées ne sont-elles pas remplies de toutes sortes de choses et de préoccupations ?

Les pensées sont si vagabondes qu’il n’y a aucune véritable concentration et attention sur le Seigneur.

Nous lisons la Bible sans grande attention.

Nous prions sans focaliser nos regards sur le Seigneur.

Lorsque nous allons à l’église, ce n’est pas pour le Seigneur, c’est pour rencontrer certaines personnes avec qui nous traitons nos affaires, c’est pour aller nous réchauffer avec notre clan d’amis de l’église.

Les réunions d’adoration n’amènent plus les cœurs à se fixer sur Dieu, l’homme de Dieu ou la beauté de notre voix sont à la une.

Regarder fixement au Seigneur a disparu de nos églises, voilà pour quoi il y a la mort dans l’Église.

  1. La Bible dit que cet homme s’attendait si fermement à recevoir quelque chose :

Cet homme regarda attentivement ces apôtres en laissant les autres personnes qui entraient au temple passer, il ne se dit pas en lui-même « je pourrais aussi tendre la main gauche aux autres passants pendant que je tends la main droite à ces deux hommes, je pourrais ainsi gagner de tous les côtés ».

La plupart du temps nous manquons la visitation de Dieu à cause de nos multiples poursuites ; nous sommes trop distraits.

À l’église, bien qu’étant assis là, nous sommes préoccupés par les frères et les sœurs, par leur habillement, par leur comportement, nous sommes préoccupés par des tas de choses que nous avons laissées chez nous non accomplies, etc.

La distraction nous fait rater la visitation de Dieu, parce qu’elle nous empêche d’avoir des attentes vis-à-vis de Dieu.

Un cœur qui n’attend rien de Dieu, que pense t-il recevoir ?

Il y  a la mort dans l’église parce que trop de cœurs sont passifs, ils n’attendent rien de Dieu lorsqu’ils s’approchent de Lui et pour ceux qui ont des attentes, leurs attentes sont si légères et manquent de fermeté.

Plusieurs viennent à l’église juste comme un acte de routine, ils n’attendent rien de Dieu.

Où est cette ferme attente qui pousse Dieu à ne pas rester silencieux ?

Bien que les attentes de ce boiteux fussent naturelles, elles étaient tout de même l’expression de sa foi vis-à-vis de ces apôtres.

Pierre et Jean ont lu en lui cette ferme attente et cette ferme espérance.

Expliquez-moi comment un chrétien normal peut vivre sa foi sans aucune ferme espérance en des promesses de Dieu dans la Bible ?

« Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. » Hébreux 11 :1

Il faut tout d’abord qu’il y ait des choses en lesquelles tu espères à partir des promesses de Dieu dans les Écritures, ensuite tu dois avoir une ferme assurance de les posséder.

Je n’ai jamais vu un agriculteur semer du maïs en n’espérant pas faire une grande récolte.

Toi, as-tu déjà vu un tel cultivateur ?

Quelqu’un qui n’espère rien de Dieu est un religieux et non un chrétien.

Ce qui motive la vie chrétienne c’est l’espérance, attachée à de nombreuses promesses faites dans la Bible.

Il n’existe aucun livre aussi plein de promesses vraies comme la Bible.

Les promesses de la Bible sont si claires et si fermes, et l’assurance de leur accomplissement est certaine.

Nous continuerons à examiner dans notre prochain article « pourquoi la mort spirituelle a-t-elle pris tant corps dans l’Eglise ? »

Nous espérons par le biais de ces articles provoquer un réveil spirituel dans nos cœurs et nous stimuler à prier selon ces lignes et plusieurs autres directives que le Saint-Esprit vous donnera afin que l’Église connaisse la résurrection hors des vallées de la mort vers laquelle elle s’oriente de plus en plus.

Commence à élever pour toi et pour l’église ces quelques sujets de prière :

  1. Seigneur, accorde à Tes enfants de prendre conscience de la mort qui règne au sein de l’église.
  2. Seigneur, expose tout ce qui dans nos cœurs nous distraie de Toi.
  3. Seigneur, accorde-nous des cœurs contrits face à la condition de l’église.
  4. Père, crée en nous des cœurs repentants.
  5. Seigneur, expose dans les cœurs, et délivre-nous de l’amour du monde et des choses qui sont dans ce monde
  6. O Dieu, que la vanité de ce monde et des choses qui le renferment nous soit révélée !
  7. Père révèle à Tes enfants la réalité selon laquelle toute vie dite chrétienne en dehors du Saint-Esprit n’est que religion.
  8. Père, accorde-moi de prendre conscience de mon besoin de marcher par l’Esprit chaque jour.
  9. Seigneur, accorde-moi de rechercher chaque jouir la plénitude du Saint-Esprit.
  10. Père, suscite dans l’église des ministres remplis du Saint-Esprit et donnés à la prière.
  11. Père, délivre Ton église, des farceurs, des mercenaires, des personnes et messages qui empoisonnent Tes enfants de mort.
  12. Père, suscite dans notre génération des Pierre et Jean, hommes versé dans les Ecritures et donnés à la prière.
  13. Père, au nom de Jésus-Christ, délivre Tes enfants et Tes serviteurs du manque de prière.
  14. Père délivre Tes serviteurs du fait d’être des tonneaux vides, des bébés au lait, du fait de n’avoir pas d’expérience personnelle de combats et de victoires dans la prière.
  15. O Dieu, envoie le réveil et que la vie véritable du Christ ressuscité revienne dans Ton église.

Par Léopold Nembouet, serviteur de Jésus-Christ

 

LAISSER UNE REPONSE