Esaie 53 : 1-5

Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l’Éternel? Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire.  Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.  Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié.  Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

C’est au travers du sacrifice de Jésus-Christ que nous avons toute chose, Son sang a coulé, ce sang pur, ce sang sans tache, ce sang inégalable.

Merci Seigneur pour Ton sang versé.

                  1

Tu n’as fait aucun tord

Ton crime suprême

Est tout simplement

D’avoir obéi jusqu’au bout.

Et tu as marqué de Ton sang

La vie d’une multitude qui te célèbre tant.

C’est Ton sang qui m’a arraché des entrailles de l’enfer

C’est Ton sang qui m’a donné la vie

Moi  qui étais sans vie.

C’est Ton sang qui crie : justifié, justifié, justifié !

Oh !  ce sang !

Qui appelle les hommes de toutes races

Les hommes de toutes tribus

Les hommes de toutes langues.

Le cri du « tout est accompli »

Marquait comme un sceau

L’œuvre que Tu as accomplie

Mon âme se délecte de l’œuvre de la croix

Mon esprit s’extasie devant le prix que tu as payé pour moi

Quel honneur m’as-tu fait !

Je contemple encore et encore l’œuvre de la croix

C’est pourquoi je prête allégeance à mon sauveur

Le gardien de mon âme, mon unique amour

Je t’aime divin Rédempteur.

2

Combien de temps vas-tu encore fouler aux pieds le digne sacrifice ?

Est-ce une manière d’exprimer ta reconnaissance ?

Si seulement tu savais ce que cela a coûté,

L’humiliation qu’Il a subie pour toi

Les douleurs, les agonies, le rejet et la mort.

Écoute Ses cris d’agonie sur la croix lorsque Ses mains étaient clouées

Entends les sons du marteau sur le clou qui pénètre dans la chair de Jésus

Entends les cris de ricanements de ses gourous

Regarde le sang de Jésus, le Christ qui gicle sur le sol à pleine gorgée

Et dis-moi : était-ce en vain ?

Prête bien ton oreille et tu entendras Ses cris

Lorsque Son dos était flagellé

Considère le sang du divin se déversant

Telle une chute d’eau sur le sol

Pour toi

Considère sa peine

La peine du Fils unique de Dieu

Pour toi

N’entends-tu pas la voix de ce sang qui crie à tue-tête

Miséricorde

Miséricorde

Miséricorde

Pour toi pêcheur.

Si tu voudrais accepter le Seigneur Jésus-Christ dans ta vie en réponse à son œuvre sur la croix, fais avec moi cette prière :

Seigneur Éternel, je reconnais que ma nature pécheresse m’a éloigné de Toi, de ta présence et ce sont les ténèbres qui caractérisent ma vie. Pardonne-moi Seigneur ; je viens ce jour à Toi à travers le sang de Jésus-Christ versé sur la croix pour moi. Fais de moi Ton enfant et que désormais je vive dans Ta présence, étant dirigé chaque jour par Ta parole, Toi  mon sauveur,  mon Seigneur et mon seul Maître. Amen !

Que Dieu te bénisse

Par Évangéliste NGAZEU Raoul

LAISSER UNE REPONSE