2 Timothée 1:8: N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, par la puissance de Dieu

L’évangile à transmettre ne ménage pas l’instrument (humain) qui est utilisé par Dieu. Car pour qu’il y’ai une vie qui appartient à Christ, il faut aussi endurer « la mort ». Malheureusement on assiste à tellement de manque d’intérêt quant à s’invertir pour l’œuvre de Dieu au milieu des enfants de Dieu. On redoute la croix du serviteur.

Regardons le peuple d’Israël en Egypte concernant la pâque: ils reçurent comme instruction divine de mettre à mort des agneaux sans défaut pour ensuite utiliser leurs sang, en le badigeonnant sur les linteaux des portes, afin que l’ange destructeur de la mort les épargne, il s’agit ici de la mort (de l’agneau) pour la vie.« Exode 12:23.

Cette symbolique est et sera toujours valable lorsqu’il sera question d’œuvrer pour amener la vie de l’agneau (Christ), le réveil spirituel à se manifester à partir de nos vies vers les villes et dans les nations, afin de détruire  les œuvres du diable. Et, ce n’est plus à Christ de souffrir car il a déjà souffert jusqu’à la mort et est ressuscité, mais, c’est plutôt à nous, toi et moi, les instruments de choix de Dieu d’endurer « un sacrifice de mort (souffrance) ». Ceci inclus de faire mourir tout ce qui ne permet pas à CHRIST de se voir dans notre caractère comme dans notre service à Lui (Comme l’orgueil, la colère, la cupidité etc…).  Permettant ainsi à la vie divine, la délivrance et  le salut de se manifester par nos mains. Et, c’est toi, cet instrument spirituel et Humain dont Dieu parle.

Nous voulons le réveil, le salut des hommes et la manifestation de la vie de l’Esprit, alors mettons nous à l’œuvre comme sur l’autel du sacrifice, des agneaux purifiés se donnant à souffrir pour que le maximum d’âmes échappent à la destruction de l’ennemi et la mort de l’enfer. Investissons nos vies notre argent, notre temps, notre talent pour servir le Seigneur Jésus, sacrifions-nous pour parcourir le monde de divers moyens  afin d’annoncer l’évangile.

L’apôtre Paul a dit « souffre avec moi pour l’évangile » car, Pour que l’évangile avance, il faut qu’il y ait le don de soi. Pour que la vie de Christ soit manifestée par sa puissance au travers de vous, il faut le sacrifice de soi ou pour arrêter la mort il faut donner la vie. Dieu compte sur nous, sortons des zones de confort et marchons pour annoncer Christ dans notre génération. Vas-y, annoncer cet Évangile de Jésus à une personne aujourd’hui et continues ainsi chaque semaine et donne-toi pour joindre la compagnie des ouvriers de la dernière heure pour Christ.

LAISSER UNE REPONSE