1 Samuel 17 :45-50

…  Aussitôt que le Philistin se mit en mouvement pour marcher au-devant de David, David courut sur le champ de bataille à la rencontre du Philistin. Il mit la main dans sa gibecière, y prit une pierre, et la lança avec sa fronde ; il frappa le Philistin au front, et la pierre s’enfonça dans le front du Philistin, qui tomba le visage contre terre.Ainsi, avec une fronde et une pierre, David fut plus fort que le Philistin ; il le terrassa et lui ôta la vie, sans avoir d’épée à la main.

David, un exemple du souffle de Dieu : Le Saint-Esprit

L’armée d’Israël s’était préparée à faire la guerre contre les philistins ; armes, techniques de combats, stratégies de guerre, tout était prêt. Mais sur le champ de bataille, ils ont découvert que leurs entrainements, prévisions, préparations étaient impuissants face au spectacle effroyable qu’il avait devant eux, car, ils n’avaient pas prévu l’apparition d’un Goliath. Un Géant de 3 mètres de hauteur, qui a grandit dans la guerre depuis sa jeunesse. Une véritable machine à tuer, une terreur.

Toute vie chrétienne est aussi assimilable à Israël dans ce champ de bataille, quelque soit ta préparation contre les adversités, tu dois comprendre que si tu ne dépends pas entièrement du souffle de Dieu, le Saint-Esprit, tu feras face à un échec lamentable. Comprends que les succès dans le champ ministériel, et  dans tes challenges au quotidien dépendent de ton abandon à la direction du Saint-Esprit et non à tes préparations et prévisions, quoi que importantes. Comme pour Israël qui reçurent victoire ailleurs que dans toute leurs préparations de grandes envergures. Quand on vient aux champs ministériels, il ne faut pas prendre appuie sur ses capacités mais, il faut écouter ce que le « petit souffle de Dieu » symboliser par la présence de David dans notre exemple, est en train de dire. C’est de cette manière que ce jeune garçon est apparu pour vaincre Goliath.

L’armée s’était préparé comme à l’accoutumé, mais, la victoire ne se trouvait pas dans leurs prévisions, Dieu l’avait mis entre les mains d’un jeune garçon de dix sept ans : David, symbole du souffle de Dieu (Le ministère du Saint-Esprit dans la vie du croyant, et de l’église). Il faut bien évidement se former, s’entrainer, étudier la bible, se préparer nous n’en disconvenons pas mais, après que nous nous soyons équipé, soyons plutôt préoccupé de savoir où est ce que le souffle qu’est L’Esprit de Dieu nous entraine. Notre prière dans ce message est que toute mentalité concernée ne soit plus cadenassée  ni par une préparation, un programme ou des capacités humaines. Puisses tu recevoir libération par la puissance du Saint-Esprit maintenant, pour opérer désormais selon la direction du vent du souffle de Dieu, car la bible dit dans Jean 3:8 :« Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. » L’inconnu est présent lorsqu’on prend appui sur le Seigneur, mais on est rassurer car l’Esprit de Dieu, soufflera la direction du Ciel, et l’impact sera prodigieuse.

Notre attitude doit être premièrement de consulter le Saint-Esprit, pour recevoir ses instructions et une direction claire en toute chose, afin de ne plus opérer avec une pensée bloquée.

Ce qui terrasse Goliath n’est rien d’autre que David, le souffle de Dieu. Et non pas nos préparations et programmes. Sors dès ce jour de la pensée bloquée et abandonne tout ton fonctionnement, ou la gestion de ta vie entre les tendres bras du Saint-Esprit. Tu ne seras jamais déçu.

www.cryforevivalministries.org

LAISSER UNE REPONSE